Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 07:21

Les Dossiers de La Recherche N 2

 

Thomas Carrere et Laurent Giordano

Depuis décembre 2012 60 médecins, technologues et biologistes se retrouvent à Clinatec, à Grenoble, dans le cadre de Minatec, avec pour mission d'élaborer des traitements contres maladies cérébrales, pathologies neurodégénératives ou cancers avec pour ambition la mise au point de micro et de nanodispositifs qui seront implantés pour être moins invasifs et atténuer les effets d'une maladie. Ce projet a pour but de rapprocher ingénieurs et médecins pour mettre en place plus rapidement l'innovation technologique au service des patients.

Ce centre est né d'un partenariat entre le laboratoire d'électronique et de technologies de l’information du CEA, le centre hospitalo-universitaire de Grenoble, l'INSERM et l'université Joseph-Fourier. Sur 6000 M2 il abrite plusieurs laboratoires technologiques et médicaux.

Les premières recherches cliniques portent sur les neuroprothèses destinées aux tétraplégiques, l'implantation dans le cerveau de dispositifs pour traiter l'épilepsie, les troubles mentaux, les TOC, voire la boulimie, l'anorexie, et, pourquoi pas, dans l'avenir, les comportements dépressifs et suicidaires.

Il va sans dire que ces projets sont inquiétants pour les humanitégristes qui voient une menace pour l’individu et sa réduction à son comportement, à son utilité.

Est-il autre chose, hors les mythes qu'il a généré pour détourner le regard ?

[L'Histoire montre que sans nanopuce, biomachine et microbidules l'individu en question est impossible à enrégimenter !]

Il n'est question que de réparer l'homme malade et pas d'augmenter l'homme sain, répond François Berger, nos recherches sont transparentes et surveillés.

 

[Soyons sûrs que les recherches effectuées dans ce dernier but ne seront pas médiatisées.]

Des entrepreneurs ont développé le potentiel des nanotechnologies dans le secteur de la santé mais leurs avancées sont surveillées pour concilier progrès et sécurité sanitaire. Médicaments ''intelligents'', implants révolutionnaires, tests de diagnostic ultrasensibles... les innovations à venir sont nombreuses et prometteuses autant pour la médecine que pour l'industrie et les emplois qu'elle créera. S'ils ne le sont pas en France ils le seront ailleurs, et dans des zones à la surveillance moindre.

La médecine profitera de cette nouvelle voie de recherches, et des erreurs seront commises, mais, sauf à ne jamais rien faire comment ne pas se tromper ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 26/05/2016 22:34

Bonjour Lee.

Comme tout traitement, ces implants, si ils voient un jour le jour, doivent être utilisés avec le consentement absolu du malade. Ces micro-puces sont présentés comme des médicaments (électrocaments ?), donc sous le contrôle de l'OMS et du ministère de la Santé uniquement, pas des industries. Que l'implant se fasse par choix, et non par contrainte, tout comme on est libre de prendre une aspirine ou pas.

Lee Rony 28/05/2016 16:51

Devraient... mais j'ai l'intuition que ça ne sera pas toujours le cas. En entendrons-nous parler ?
L'important est que nous n'en soyons pas victimes.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages