Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 07:29

André Gaillard - Rochefort le 4 03 1898 – Marseille le 16 12 1929

La première guerre mondiale est terminée quand André Gaillard se lance dans la poésie. Influencé par la poésie ''classique'' il finira par s'en dégager pour se rapprocher du surréalisme, sans pour autant s'en réclamer. Pour lui la poésie se vivait ''au-delà du conformisme social''. Et d'au-delà il va être question dans son œuvre. L'ombre de la mort y plane, l'accompagne plus qu'elle le précède, avant de saisir la première occasion pour l'emmener.

Depuis 1920 pour des raisons professionnelle il habitait Marseille, c'est là qu'une congestion cérébrale aura raison de lui. Inquiet de ne pas le voir depuis quelques jours, ses amis pénètrent chez lui et le trouve agonisant.

 

Régulièrement publié à partir d'avril 1925, 41 fois jusqu'en 1928, dans les Cahiers du Sud il influencera cette publication pour lui donner une plus grande audience.

« À mort ! À mort ! toi qui n'es que matière

Et que de ces hauteurs où je me perds

Je te perde toi-même

D'une nuit de feu. »

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages