Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 07:55

Дом на ТрубнойDom na Trubnoy Boris Barnet1928 - 65'

Sur la rue Troubnaïa est une jolie maison habitée par des ''petits bourgeois'' comme il y en a tant. Y habitent, Golikov, coiffeur de son état, et son épouse. Pour affirmer leur position ils doivent avoir une femme de ménage. Ils engagent donc Paracha Pitounova, paysanne venue à la ville pour travailler et l'exploitent comme si cela faisait partie de la norme et qu'ils en avaient le droit, profitant de sa jeunesse et de sa timidité, la convainquant de ne pas s'inscrire au syndicat.

Dans cette maison les rumeurs volent bas, s'y organisent trafics et magouilles en tout genre, comme il se doit dans ce milieu bourgeois. L'important est de profiter de chaque opportunité pour gagner de l'argent, si c'est sur le dos des ouvriers et autres travailleurs c'est aussi bien. Pitounova est là, victime autant que témoin, œil implacable devant lequel nul ne craint de se montrer tel qu'il est. N'est-elle pas qu'une bonne ?

Un événement inattendu va pourtant se produire. Une confusion due à une homonymie fera croire que Paracha est élue au Conseil municipal, le Soviet de Moscou. C'est un honneur imprévu qu'il convient de fêter comme il se doit.

Jusqu'à ce que la réalité se fasse jour. La jeune fille sera alors mise dehors sans ménagement. Heureusement le syndicat des travailleurs va prendre sa défense contre le couple qui l'employait.

Devinez qui va gagner ?

 

Avec Vera Maretskaïa

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 10/05/2016 20:22

Bonjour Lee.

Ce cinéma possède quelque chose que le cinéma d'aujourd'hui a perdu ; une essence. Là où les effets spéciaux et les explosions font 95% des films actuels, ceux de ces époques (1930 / 1950) reposaient sur le talent des acteurs et actrices, sur les émotions qu'ils nous offraient, sur le timbre de la voix, sur les sentiments. Ces réalisations sont des bijoux.

Lee Rony 16/05/2016 22:06

Bonsoir Chenzen, le seul.

Le cinéma était un art en même temps qu'un industrie. Cette dernière a pris le dessus. Définitivement ?

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages