Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 07:12

Une fourmi bleue s'en allait par les sentiers

Regardant alentour, paysages et passants,

Préférant aux seconds admirer les premiers,

Ainsi pourrait-on dire qu'elle se méfiait des gens.

 

Pour elle une fourmi se devait d'être bleue,

D'une jolie couleur, unie et sans nuance ;

Pas question d'accepter des tons moins harmonieux,

Trop ternes ou trop brillants, le banal, pas l'outrance.

 

Elle se satisfaisait de quelques amitiés,

Fourmis à son image, affichant l'élégance

D'un passé poussiéreux qu'elle aurait oublié

Si le présent avait de plus douces fragrances.

 

Un jour pourtant survint une arrivante étrange,

Identique à elle-même et pourtant différente.

Affichant sans vergogne la preuve d'un mélange,

Une verte couleur qui évoquait la menthe.

 

''Qui es-tu, que veux tu ?'' demanda la première,

''Toi qui n'est pas d'ici, tu n'y a pas ta place.

Où est ton intérêt de passer la frontière,

Nous n'avons pas besoin des êtres de ta race''.

 

L'autre la regarda en gardant le silence,

Ses yeux étaient brillants, entre rage et mépris,

Affichant sans trembler une froide arrogance,

Et la curiosité de qui n'a rien compris.

 

La fourmi bleue se tut, et puis elle approcha

Jusqu'à réaliser qu'elle était abusée

Par un miroir moqueur simplement posé là,

Une couche de spore alterant son reflet.

 

La différence alors peut naître de l'erreur,

D'une interprétation faussée par un mensonge,

Une hallucination, la croyance ou la peur.

La vérité est un toxique qui nous ronge.

 

Est-ce autrui que je crains où moi-même que je fuis,

Me cachant sous la peur car c'est moi l'étranger.

Se connaît-on soi-même, puis-je voir qui je suis ?

Se fait accusateur qui veut s'innocenter.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Fables
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 04/06/2016 20:39

Bonjour Lee.

Splendide poème. Les fourmis bleues amères sont malheureusement légion (comme le diable), elles se pensent supérieures aux autres fourmis, jusqu'à ce que le Destin ne leur rappelle leur insignifiante existence et les remette à l'ordre. Elle a beau être une fourmi bleue, elle est néanmoins mortelle.

Lee Rony 07/06/2016 19:44

La fourmi n'a pas conscience de sa taille, pour elle d'autres créatures sont aussi minuscules qu'elle l'est pour nous.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages