Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 08:00

Les Dossiers de La Recherche N° 2

La vie sur Mars

Jean-François Haït

 

La vie, dans les premiers temps de Mars, aurait-elle pu apparaître sur cette planète ? Planétologues, biologistes et chimistes répondent positivement, réponse encore spéculative.

Quel était l'aspect de Mars durant sa jeunesse (son premier millénaire) ? Difficile de le savoir avec précision, comme le principe consistant à chercher des formes de vies semblables à celles que nous connaissons. Basée sur des extrapolations l'enquête exploite les indices dont elle dispose.

Première condition indispensable : la présence d'eau. Elle joue le rôle de solvant et concentre les molécules disponibles, augmentant la probabilité de réactions chimiques. Si sur Terre elle fut toujours abondante, ce n'est pas la cas sur la planète rouge même si la découverte de phyllosilicates prouve une présence ancienne. Plusieurs sites recelant cet argile ont été repérés se trouvant sur des terrains dont l'âge avoisine les 3,8 M d'années.

On ne connaît ni l'importance ni la durée des épisodes d'eau liquide sur Mars précise Nicolas Mangold. Peu importe puisque la vie a pu apparaître cent millions d'années après la formation de la Terre. Quelques millions d'années suffirent. Sur Terre les traces les plus anciennes de bactéries fossiles ont été trouvées en Australie, incluse dans des roches vieilles d'environ 3,5 milliards d'années.

Deuxième condition : la présence d'une atmosphère. Elle exista forcément puisque l'eau qui a coulé à la surface de Mars ne s'y maintint que grâce à une pression atmosphérique suffisante.

De celle-ci aujourd'hui ne reste qu'un vestige. Quand et pourquoi disparut-elle... La planète se refroidissant vit son champ magnétique disparaître, or celui-ci la protégeait des vents solaires, ceux-ci purent ensuite ronger l'atmosphère jusqu'à la faire quasi disparaître. Sa pression aujourd'hui est à 6 millibars. L'effet de serre disparu Mars se refroidit et est bombardée de particules cosmiques et par le rayonnement ultraviolet du Soleil.

La surface devenue inhospitalière, la vie, pour perdurer, due se réfugier dans les profondeurs.

 

Troisième condition : un climat suffisamment clément pour qu’une vie puisse se développer. Quelle était la température de l'atmosphère ? En aucune façon elle n'atteignit celle de la Terre, pour autant la vie, une fois née, aurait pu s'adapter et évoluer.

Ces conditions réunies, comment les composants de base du vivant terrestre seraient-ils apparus ? En provenant de l'espace par exemple. Mars, comme notre planète connu un abondant bombardement de météorites dont certaines, les chondrites carbonées, sont riches en molécules organiques de toutes sortes. Un scénario simple mais dont la plausibilité est remise en question.

Ces mêmes molécules organiques auraient-elles pu se former directement sur Mars ? Azote, dioxyde de carbone, méthane, sulfure d'hydrogène ou ammoniac, entre autre mais principalement, auraient pu exister puis se combiner pour former des molécules organiques dans une ''soupe prébiotique martienne''.

Ceci admis, la vie nécessite d'autres conditions, et premièrement la faculté de se reproduire. Il lui faut un apport d'énergie suffisant et permanent. Le Soleil pouvait remplir ce rôle.

Les questions restent posées, des réponses sont apportées mais aucune démonstration encore. L'avenir nous en apprendre, peut-être, davantage.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 10/05/2016 20:56

Bonjour Lee.

Article intéressant. Sachant que la Vie a pu prendre possession des biotopes les plus extrêmes sur Terre, il est évident qu'elle a fait de même partout dans l'univers ; notre planète n'a pas la primeur du Vivant.

La planète Mars a, bien évidemment, été porteuse de la Vie, sous des formes ou sous d'autres, sans avoir eu le temps nécessaire - et c'est évident - de pouvoir développer des formes très élaborées d'organismes multicellulaires. Il faut également tenir compte du temps qu'a pris l'émergence de la première cellule à oxygène sur la Terre, cela expliquera que la vie primitive sur Mars devait être minuscule et consommatrice de soufre ou de matières de ce type. On en oublie dès lors Martiens et
autres E.T. en soucoupes volantes ; la Vie intelligente demande des centaines de millions d'années, voire des milliards. Temps qui a fait défaut à cette planète rouge.
Il se peut que les vestiges de ces extrêmophiles se cachent sous la terre de Mars, car des concentrations de gaz carbonique sont relevés à sa surface chaque été (martien) ; il y a donc bien des organismes qui respirent juste en dessous de sa surface. La Vie s'y est cachée.

Lee Rony 16/05/2016 22:12

Bonsoir Chenzen, le seul.

Quel serait l'impact de ces extrêmophiles s'ils débarquaient sur Terre ? Un thème de science-fiction ! Difficile d'émerger une forme de vie sans aucun lien avec celles que nous connaissons sur notre planète.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages