Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 08:00

Le vieillard voit venir une ombre qui l'effraie,

Dont il doit accepter qu'elle était toujours là,

Seule à n'avoir jamais promis ou affirmé,

Belle amante glacée qui lui ouvre les bras.

 

Quand s'approche la fin, que valent les souvenirs,

Comment être certain d'avoir vécu tout ça

Un album illustré mêlant meilleur et pire,

Images floues et jaunies que nul n'emportera.

 

La mémoire peut s'enfuir alors que l'organique

Est encore cohérent, résistant jusqu'au bout.

Vivre n'est pas un drame, c'est tout au plus comique.

Un chemin bien long pour un simple rendez-vous.

 

L'enfant et le vieillard ne sont que parenthèses,

Un éclair disparu sitôt qu'il a jaillit.

Dans les cendres oubliées ne restent plus de braises,

Le dernier soupir est l'écho du premier cri.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

chenzen, le seul 21/04/2016 20:26

Bonjour Lee.

Très beau poème.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages