Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 07:00

Ye Ying – Philippe Miyl - 2014

Renxing, est une petite fille citadine, gâtée, mais solitaire entre deux parents, Chongyi et Qianying, absorbés par leur vie professionnelle qui ont donc peu de temps à lui accorder, fut-ce au téléphone, et dont le couple bat de l’aile. Lui est toujours en voyage, prévient son épouse au dernier moment, celle-ci n'est pas en reste côté emploi du temps et croit qu'il faut qu'il en aille de même pour sa fille. Entre cours de piano et de calligraphie celle-ci a peu de temps pour elle. Ce grand-père n'est-il gêné de participer à l'anniversaire de sa petite fille avec autant de personnes semblant si importantes ? Il est vrai que lui et son fils sont quelque peu en froid,

chacun portant la responsabilité vers l'autre.

Le vieil homme donne un cadeau pour sa petite fille à sa bru, un oiseau de bois qu'il a façonné lui-même. Mais la situation est compliquée en ce moment, le père doit partir pour la capitale nippone, la mère, pour la capitale française, Lan, la gouvernante est également prise par le mariage de son fils. Qui va s'occuper de ma petite-fille demande le vieil homme, d'autant qu'il doit lui aussi faire un voyage pour tenir la promesse faite à sa femme. Il doit retourner dans son village natal, 3 ou 5 jours, pas plus, pourquoi Renxing ne viendrait-elle pas avec lui... Chongyi hésite, pensant que sa fille est trop urbaine pour ce voyage.

La première réaction de la fillette est le refus, logique ! Pourtant sa mère insiste, elle n'a pas le choix, c'est la seule solution. De plus elle a dix minutes pour faire sa valise.

La petite puce boude quand elle retrouve son grand-père, elle doit pourtant faire contre mauvaise fortune bon cœur. Le voyage commence par le train, qu'importe pour Renxing, elle a sa tablette !

Le contrôleur apporte discrètement un colis à Zhigen, en effet faire voyager un oiseau en cage dans un train est formellement interdit.

Renxing refuse de manger à l'heure, elle préfère attendre qu'il fasse nuit et utiliser son grand-père comme la petite peste qu'elle est.

Première étape atteinte, il faut changer de gare afin de prendre le bus pour Yangshuo. Pour Renxing l'aventure continue de plus belle. C'est un autre monde qu'elle découvre, à commencer par un buffle rencontré à la faveur d'une panne mécanique. Caresser un tel animal est une grande première pour la petite fille. C'est l'occasion pour les voyageurs de constater qu'ils se sont trompés de véhicule.

Pas moyen de repartir pour leur destination heureusement ils rencontrent quelqu'un qui peut les héberger pour la nuit avant de les conduire le lendemain. C'est l'occasion pour Renxing de faire l'expérience des piqures de moustiques, encore une découverte.

Le lendemain ils peuvent repartir... du moins théoriquement, puisque la route est bloquée et qu'il faut marcher pour la retrouver plus loin. Mais ne se seraient-ils pas perdus dans la forêt ?

Ça tombe bien, il commence à pleuvoir.

Mais quoi de mieux que de la paille dans une grotte pour discuter, pour faire connaissance, et pour Zhigen de parler à sa petite fille de cette grande mère qui adorait les oiseaux en général, et les humeis en particulier.

Ne lui avait-elle pas confié un oisillon humei avant qu'il parte pour Pékin afin de lui tenir compagnie avec promesse de revenir avec quand leur fils aurait fini ses études. Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu, elle est tombée malade, est morte quelques jours plus tard. Depuis il revient au village, se rend sur sa tombe, discute avec elle, parle de son compagnon à plumes, souvenir vivant de son épouse disparue.

C'est pourquoi il est revenu avec cette fois, avant qu'il ne meurt à son tour, afin qu'elle le voit et l'entende chanter encore une fois.

Finalement Renxing et son grand père vont se découvrir après s'être égarés, s'apprécier plus que la fillette l'aurait cru possible. Elle qui ne connaissait que la ville et sa pollution découvre la nature, les cours d'eau, la brume, un rythme à l'opposé de celui qu'elle croyait lui convenir. Elle va même, incroyable, se faire des copains de son âge et prendre plaisir à se baigner ou grimper aux arbres.

Qui l'eut cru.

Finalement Chongyi et Qianying vont se retrouver plus tôt que prévu, hors des habitudes, sans la présence de leur fille. Ils vont évoquer leur avenir, sera-t-il commun ? C'était si difficile de prendre le temps de parler de leur couple, de leur famille ?

La cage de Renxing s'est ouverte, elle a prit plaisir à s'envoler, pourtant il lui faudra bien retrouver ses habitudes, ses parents qu'elle aime, et qui l'aiment, bien qu'ils ne sachent pas le lui montrer.

La mienne aussi est ouverte mais j'y suis si bien !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages