Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 08:46

그놈 목소리 - Park Jin-pyo – 2007 – 122'

Sang-woo a neuf ans, il est le fils unique de Han Gyeong-bae, un présentateur vedette de la télévision. Il est persuadé que sa mère, Oh Ji-sun, ne l'aime pas, c'est comme si elle était sa belle-mère écrit-il dans son journal intime. Et c'est vrai que sa mère est stricte, mais c'est pour son bien, d'autant qu'il présente une surcharge pondérale importante contre laquelle il ne lutte pas, au contraire. Il s'est installé dans une cave une ''résidence secondaire'' où il peut lire ses bédés et, surtout, grignoter un grand nombre de saletés hypercaloriques.

Un soir il est en retard, sa mère veut appeler la police mais son mari la convainc d'attendre un peu, inutile de se presser.

Quand le téléphone sonne ils se précipitent ensemble. Un homme leur dit que Sang-woo est avec lui et qu'il ne doivent pas, comme il se doit, prévenir les autorités. Le père continue donc à aller au travail, à faire comme si tout allait bien, invitant son épouse à rester calme, il va tout faire pour retrouver leur fils. Après tout ce n'est qu'une histoire d'argent.

Lui qui a présenté tant de cas de victimes de kidnappings retrouvées mortes !

Il passe à la banque, retire la somme demandée.

Le compte à rebours continu : 20 h !

Sang-woo est toujours absent. Mais il est temps de livrer la rançon.

22 h !

le lieu de la remise de l'argent a changé, le père suit les nouvelles instructions, croise quelqu'un qu'il prend pour le kidnappeur... le quel va se révéler un flic. Sa femme a cru bon d'appeler la police.

Le jeu de piste continu, il fait nuit et la tension monte pour les parents. Il semble impossible de remettre l'argent. La police de son côté entame ses investigations sous la direction d'un inspecteur expérimenté, ils n'ont pour cela que des enregistrements vocaux, c'est peu.

3 jours d'absence.

 

Pas de nouveau contact, parents et policiers attendent...

Il rappelle, Oh, puis Han, sous-entendant qu'il est au courant pour la police. Va jusqu'à coller un post-it sur le pare brise alors que Han est assoupi. Il faut mentir à la famille, aux employeurs, amis... en espérant que Sang-woo soit retrouvé vivant. Un nouveau rendez-vous est fixé.

 

Le jeu continu, une partie d'échec entre le kidnappeur, la police et les parents de Sang-woo, bien qu'il semble que le premier se satisfasse de déplacer ses pions sans se soucier de toucher finalement ''son'' argent. Il promet, menace, se fait amical, compréhensif...

Un suspect est arrêté, la voix ne correspond pas. La poursuite continue. Une course contre la montre, la mort, les deux ?

 

25 jours d'absence.

 

 

Deux heures de suspens, rythmées comme les coréens savent le faire. Centrées autour des parents plutôt que des policiers ou du criminel.

 

D'après une histoire vraie.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages