Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 09:00

Science & Vie HS 270 – Mars 2015

Philippe Testard-Vaillant

 

De nombreux grands singes sont entrés dans la maison et l'homme pour vivre en tout intimité à ses côtés. Parfois pour le meilleur... souvent pour le pire.

 

Éliane et Pierre Thivillon, fondateur de l'Espace Zoologique de Saint-Martin-la-Plaine, vivent avec Digit, 15 ans, et 130 kilos. Celle-ci dort dans la même pièce qu'eux, boit de la Contrex et quand Pierre se lève elle se précipite pour prendre sa place auprès d'Éliane dans le lit. Il faut dire que le couple adopta Digit en 1999 parce que la mère de celle-ci refusait de la nourrir. La jeune gorille nourrie au biberon fait désormais partie de la famille même si depuis 2014 elle partage son enclos avec Likalé. Le temps vient pour elle de quitter le foyer familial pour ''faire sa vie''.

Expérience fascinante que l'immersion prolongée de primates anthropoïdes dans notre monde tant leur fonctionnement est proche du nôtre. De Jocko, singe femelle de Buffon qui mangeait à table avec fourchette, couteau, serviette et verre, à Bubbles, chimpanzé mâle de Michael Jackson. La liste est longue de singes entrés dans la maison de l'homme jusqu'à s'y intégrer parfaitement. C'est aussi le moyen de leur apprendre un langage en ayant le temps de le faire. Mais la faculté d'intégration des singes en environnement humain sera une surprise. Certains jouant avec des poupées, se coifferont, feront de la peinture, aimeront boire du vin, fumer... Certains apprendront à sourire en découvrant les dents alors que c'est un geste d'ordinaire signe de peur ou d'agressivité ; d'autres se montreront aptes à nager sous l'eau, ce qui n'arrive jamais dans la ''nature''.

L'évidence est là que les grands singes sont éminemment adaptable. Il apprend par imitation et montre une plasticité comportementale tout à fait singulière explique Florence Burgat. Plongé dans un environnement humain, un primate s'engage dans une procédure d'imitation de ses partenaires sociaux et développer une manière d'être au monde très proche des hommes et très éloignée des habitudes de son espèce. Cela va au-delà d'une reproduction servile ou mécanique, précise Chris Herzfeld : un grand singe élevé par des humaine ne se contente pas de singer nos gestes et comportements. Il scrute nos activités qui l'intéressent et tente de se les approprier. Il ne s'agit en aucun cas de dressage mais d'une forme d'échange.*

Et d'attachement, un petit dans une famille humaine va chercher l'être capable de le nourrir, de le protéger, de le rassurer en lui expliquant le reste du monde afin qu'il y soit autonome. Coupé de leur milieu des chimpanzés se classèrent parmi les hommes, rangeant leurs parents biologiques parmi les autres animaux.

Reste, comme le dit le primatologue néerlandais Frans de Waal : Si le singe peut sortir de la jungle, la jungle peut-elle sortir du singe ? Les grands singes ne sont pas nous, et nous ne sommes pas eux, ajoute Chris Herzfeld. L'important est de dépasser l'opposition simple ''humain/non humain''. La possibilité d'interpénétration entre nos sociétés témoigne d'une ouverture commune au monde, d'une sensibilité partagée, d'une proximité essentielle.

 

À lire :

Petite Histoire des grands singes Chris Herzfel, éditons Le Seuil 2012

Au risque d'aimer Claude Béata, éditions Odile Jacob 2013

Une autre existence, la condition animale Florence Burgat, Albin Michel 2012

L'Animal singulier, Dominique Lestel, Le Seuil 2004

 

Dans ce numéro exceptionnel vous pourrez lire bien d'autres articles sur des cousins qui, s'ils savaient quels liens nous unissent, le regretteraient probablement.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages