Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 09:00

Science & Vie – HS270 – Mars 2015

                                                                Pierre-Yves Bocquet

L'homme est-il comme le soutenait Aristote ''le seul animal qui possède le langage'' ? Le débat se poursuit depuis deux mille ans chez les scientifiques. Question difficile pour les spécialistes des grands singes. Des expériences furent conduites visant à élever un chimpanzé dans un environnement ''humain'' afin de vérifier s'il accéderait ainsi au langage articulé. Ce ne fut pas le cas. Échec prévisible : les grands singes sont anatomiquement incapables de parler, leur bouche et leur larynx leur interdisent d'articuler des sons comme nous.

En fait, précise Adrien Meguerditchian, le langage peut se manifester par des gestes ou des signes mettant en œuvre les mêmes capacités cognitives que la parole. L'essai de l'apprentissage de la langue des signes, s'il paru pertinent au début, s'avéra une déception.

Une nouvelle méthode fut donc établie : l'usage de lexigrammes, formes géométriques de couleur correspondant chacune à un mot. Celle-ci s'avère riche de promesses. En outre une attention plus grande portée aux vocalises des grands singes tend à réhabiliter celles-ci. ''L'intentionnalité du langage semble désormais établie chez le chimpanzé, l’orang-outan et le bonobo'' résume Zanna Clay qui vient de découvrir que les cris des bonobos respectaient une forme élémentaire de syntaxe. Système complexe et subtil dont le sens reste à décoder clairement.

Une nouvelle question se pose donc : homme et primates utilisent-ils les mêmes zones cérébrales quand ils communiquent ? Il semblerait que ce soit le cas : l'aire de Broca (qui gouverne la production des mots parlés) et l'aire de Wernicke (dédiée à la compréhension des mots), toutes deux situées dans l'hémisphère gauche sont mises à contribution chez les uns et les autres. L'IRM a montré qu'un chimpanzé qui frappe dans ses mains active une zone correspondante aux aires de Broca et Wernicke, ce n'est pas le cas quand il manipule un objet.

Une étude comparative des boîtes crâniennes d'hommes actuels, de grands singes africains actuels et d'hommes fossiles est venue renforcer cette idée. Révélées par imagerie, les empreintes laissées par les différentes parties du cerveau montrent le même type d'asymétrie d'une zone impliquée dans le langage chez les bonobos, les hommes et les hominidés fossiles. Les zones du langage existaient déjà avant la séparation entre l'homme et les paninés il y a 8 millions d'années. Le même terreau cérébral favorable au développement d'une forme de langage existait donc.

Les recherches sont difficiles sur l'emploi des zones cérébrales pour communiquer, un appareil IRM n'a rien de pratique pour cela. Reste l'usage de la spectroscopie proche infrarouge qui mesure la quantité d'oxygène dans le sang pour traduire le degré d'activité de telle ou telle zone du cerveau, celle-ci peut être intégrée dans un bandeau porté en permanence.

Comptons sur l'avenir pour nous en dire davantage.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

Chenzen sapiens, le seul 31/01/2016 19:16

Bonjour Lee.

Avant de nous gargariser sur notre suprématie sur les autres espèces, donnons une définition commune et définitive à la notion de "communication", ensuite, une fois établie cette définition, étudions les unes après les autres chacune des millions d'espèces vivantes qui évoluent sur la Terre, et voyons si elles ne "communiquent" pas. Un oiseau qui pépie des trilles à son poussin communique, tout autant que l'abeille qui danse afin d'indiquer à ses corollaires où se trouvent les meilleurs fleurs pour la ruche.
Le seul tour de force de l'Homme est d'avoir créé le "etc", mais est-là une évolution ? :+)

Lee Rony 31/01/2016 22:47

Bonne question, j'ai envie de répondre : NON ! La communication n'est-ce pas souvent faire semblant d'écouter l'autre pour qu'il nous rende la pareille. J'apprends à faire attention et à ne pas tenter de ''communiquer'' avec des oreilles creuses posées sur un crâne vide !

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages