Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 09:00

La Recherche 498 – Avril 2015

            Le canal du Nicaragua et ses conséquences

 

À l'heure où les conséquences de nos actions sur l'environnement sont surveillées pour être réduites au minimum il est heureux de constater que ce n'est pas toujours vrai, dès lors que d'importants intérêts sont en jeu.

Par exemple, le projet de canal traversant le Nicaragua !

Depuis quelques temps des engins de chantiers sont entrés en action afin de préparer les routes pour que d'autres, plus gros encore, puissent progresser jusqu'au chantier.

Ces travaux ont commencés le 22 décembre 2014 avec leur inauguration par le président Daniel Ortega. Projet pharaonique, comme on dit, 278 kilomètres de long, le triple de celui de Panama, dont 105 à travers le lac Cocibolca ; une largue variant de 230 à 520 mètres et une profondeur de 27,6 mètres. Le tout pour un coût évalué à plus de 40 milliards d'euros. Estimation qui sera dépassée, comme d'habitude !

Les travaux ont commencés mais rien ne dit qu'ils aillent à leur terme sans les difficultés techniques à surmonter seront grandes, sans parler, nous y venons, de l'impact écologique qui risque d'être dévastateur.

Le tracé n'est même pas encore déterminé dans sa totalité, il s'adapte aux réactions des autochtones, quand ceux-ci se montrent réticents, il fait un détour.

Deux écluses seront nécessaires, ainsi qu'un barrage et un lac de 400 km2. Infrastructures qui seront lourdes de conséquences pour l'environnement où elles seront édifiées. Conséquences amplifiées par le réchauffement climatique, en effet le Nicaragua fait partie des pays les plus vulnérables à ses effets, notamment par la présence d'El Nino, mais aussi celle de La Nina (l'opposé du précédent) !

Le lac Cocibolca est la principale réserve d'eau douce d'Amérique centrale or sa profondeur n'est que de 15 mètres, celle-ci devant presque doubler, le dragage nécessaire augmentera la teneur de l'eau en particules en suspension, la diminution de la luminosité induite aura de fortes conséquences sur la photosynthèse, amplifiant par ailleurs l'apport de nutriments dans l'eau qui accélérera le développement du phytoplancton et autres espèces consommatrices d'oxygène. La plupart de la vie aquatique du lac mourra, les poissons tenteront de quitter le lac pour rejoindre les rivières affluentes.

Sans parler de la pollution apportée par les bateaux, par ailleurs porteurs de formes de vie exogènes, et l'eau de mer, salée, qui inévitablement transformera un écosystème d'eau douce en réservoir d'eau stagnante et saumâtre.

Le péril sortira de l'eau pour s'attaquer à la biodiversité terrestre. Les zones humides de San Miguelito et Brito, les réserve de biosphère du sud-est en pâtiront, ainsi que les mangroves côtières asséchées par le creusement du canal et la construction d'un aéroport, des centres touristiques, et autres. Les flux migratoires animaux seront perturbés, de nombreuses espèces spécifiques seront touchées, le jaguar, l'aigle harpie, le singe araignée... dont l'habitat s'est déjà fortement réduit.

Sans omettre la destruction de milliers d'hectares de forêts tropicales qui réduiront d'autant leurs ressources de nourriture ; ni les millions de tonnes de sédiments excavés dont il faudra bien faire quelque chose et qui ne seront pas exempts de polluants.

Visiblement aucune des conséquences de ce projet n'ont été prises, sérieusement, en compte. Bonne chance donc à tous les habitants de la région !

 

Finalement ce n'est pas d'un canal dont nous parlons ici, c'est d'un caveau. Le vôtre !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages