Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 09:00

Das Blaue Licht - Leni RiefenstahlBéla Balázs et Carl Mayer – 1932

Le scénario est inspiré d'une légende allemande reprise par par les frères Grimm pour un de leurs contes, puis par l'écrivain suisse Gustav Renker sous le titre : Bergkristall.

Leni Riefenstahl démenti s'être inspirée de ce texte.

 

Junta est Italienne, elle vit près de la nature, sauvageonne pour ne pas dire animale (dans le bon sens du terme), simple dans ses besoins, innocente de ne pas fréquenter certains de ses soi-disant semblables, et un peu mystique. Elle est installée à l'écart du village en compagnie de Vigo, berger de profession. Elle est la seule personne de la région capable d'escalader les montagnes voisines pour atteindre une grotte sur le Mont Cristallo d'où une mystérieuse lumière bleue brille lors de la pleine lune produite par des cristaux étranges. Junta est crainte et donc haïe par les villageois qui la soupçonnent d'être une sorcière, et en particulier par les femmes.

Plusieurs jeunes hommes du village étant morts en voulant atteindre la lumière bleue. Tonio, est peintre, Viennois et de passage, un jour il découvre l'existence de Junta et sa passion pour la lumière bleue. Faisant connaissance avec la jeune femme, attirant sa sympathie par ses manœuvres, il finira par surprendre son secret, le chemin qui mène à la grotte. Secret qu'il trahira en révélant aux habitants du village le chemin menant aux cristaux.

La populace âpre aux gains aura vite fait d'arracher à La grotte les minéraux pour en tirer le maximum d'argent.

Le désespoir sera trop fort pour Junta.

Pour l'histoire il est bon de rappeler qu'après l'accession au pouvoir d'A.H. les noms de tous les techniciens d'origine juives furent supprimés du générique, y compris ceux de Béla Balázs et Carl Mayer sans qui le film n'eut jamais existé. Cette réalisation obtint la Médaille d'argent du Festival de la Mostra de Venise en 1932. Hitler, fasciné par la représentation de la nature qu'elle propose soutint les projets de la réalisatrice, ici également actrice, par la suite, principalement pour les films de propagande qu'elle signa, et qui seront présentés bientôt dans ce blog.

 

Reste un film fascinant, entre impressionnisme et fantastique. Ode à la nature et lucide sur la réalité humaine. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages