Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 09:00

J'adore faire des photos. Sortir, seul, prendre ma voiture, m'éloigner de la ville, je réside dans une ville où c'est facile, en une demi-heure je peux oublier le monde, prendre un chemin, m'enfoncer dans les bois sans autre but que regarder, observer les animaux, l'évolution des saisons et le changement de couleur qu'il provoque.

Partir quelques jours ne m'effraie pas, c'est me retrouver, me rapprocher de moi-même, termes éculés s'il en est mais qui ont une part de vérité.

J'emporte du matériel d'escalade, non que je sois expert dans ce domaine ni passionné de haute montagne, mais prendre de la hauteur m'offre un point de vue unique et la sensation de dominer ma propre vie, brièvement, faussement, le temps de fermer les yeux, de prendre une grande inspiration pour redescendre.

Aujourd'hui il est facile de prendre des centaines de clichés, ce n'est pas mon école et j'ai conservé de l'argentique le besoin de prendre le temps, de savoir quelle photo je prends plutôt que de regarder après-coup si une est réussie avant d'effacer les autres.

J'ai appris à reconnaître la piste des animaux, de toutes les sortes, à les suivre, à faire montre de patience, de persévérance, ce sont mes meilleurs qualités, les seules peut-être, vous diraient mes amis.

Si j'en avais.

L'endroit que je préfère se trouve dans une zone difficile d'accès pour les promeneurs mais sans intérêt pour les adeptes d'escalade. Plus précisément une corniche surplombant un ravin sans grande profondeur mais dont l'orientation est telle que le soleil en atteint rarement le fond. Je l'ai découvert enfant, à cette même place je restais des heures, face à l'obscurité, m'imaginant devant une porte donnant sur des ailleurs plus intéressants que mon quotidien. Il devint un confident, un secret et un défi. Oserais-je y descendre ?

Je l'ai fait plus tard, et bien sûr ne découvris rien de plus que ce qui pouvait s'y trouver, banal et décevant.

Mais pas inutile pour autant. Il suffisait de connaître les lieux, d'avoir le matériel.

Le soleil y entre en hiver, tôt le matin, rasant, donnant aux ombres une importance fascinante. Je le regarde s'approcher à pas de loup, soulever le masque de ténèbres, moi je reste en haut, observant au moyen du téléobjectif ce qu'il dévoile, les formes et les volumes.

D'en haut beaucoup ressemblent à des corps, à des crânes.

 

Je ne prend jamais de photo, les images sont dans ma tête, toutes !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages