Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 09:00

                     TECTONIQUE

L'image est emblématique d'une certaine forme de sclérose scientifique. Alfred Wegener est seul face à une foule moqueuse, il expose une idée révolutionnaire : La théorie de la dérive des continents.

Cette hypothèse ne fut jamais admise du vivant de son découvreur. Il lui fallut une reformulation : la tectonique des plaque, une manière de dire la même chose avec d'autres mots. Ainsi se forma le cadre expliquant la dynamique de notre planète.

Bel exemple de la difficulté pour une idée nouvelle de s'imposer face à une communauté aimant à se nourrir de l'illusion de tout savoir. À la vérité il faut souligner que la présentation de Wegener était incomplète, il lui manquait des connaissance sur la dynamique de l'intérieur de la Terre et la forme mouvant les continents.

Mais qu'est-ce que la tectonique ? Du grec Tekton ''charpentier'', elle est l'étude de la ''charpente'' de la Terre, de ses structures géologiques et de leurs formations.

Depuis l'antiquité philosophes et scientifiques s'interrogeaient sur la constitution de notre planète. Jusqu'à l'apparition de la géologie moderne leurs questions trouvent de nombreuses réponses sans qu'aucune ne les satisfasse. Est-ce le gonflement de la terre humidifiée qui explique collines et montagnes, l'attraction des étoiles, la puissance élévatrice de l'air ou la force des séismes, ainsi que l'imaginaient déjà au XI s des savants Chinois, tel Shen Kuo ? La découverte de fossiles marins dans les montagnes complique les choses qui fera penser que la Terre fut initialement plongée sous un océan global.

Les progrès commencent à partir du XVIIeme siècle avec les travaux de Nicolas Sténon, observateur des couches de roches superposées, pionnier de la stratigraphie. Il initie la lecture chronologique des archives de la Terre.

Vont s'affronter les neptunistes, tenant de l'idée que les bassins océaniques sont des affaissements, et les plutonistes, privilégiant le rôle du ''feu interne''. Ils proposent que les montagnes résultent de bombements volcaniques dus à la remontée de matériel chaud des entrailles de la Terre. Les planchers marins d'hier font les montagnes de demain.

L'observation de plissements dans des couches de roches pousse à imaginer un type de mouvement horizontal qui fait pencher la balance du côté des plutonistes avant que d'autres idées ne soient apportées.

Synthétisant les découvertes, Léonce Élie de Beaumont, et ses successeurs, imagineront une théorie réunissant neptunistes et plutonistes. Cette vision sera précisée au long des décennies suivantes.

Eduard Suess imaginera que plusieurs continents étaient reliés à une époque très ancienne.

Bref de nombreuses hypothèses existent quand Wegener publie sa thèse sur les translations continentales. En fait son idée n'est pas originale, lui-même citera dans une édition postérieure une dizaine d'auteurs ayant pensé à des déplacement continentaux. Son avantage est de dépasser cette action pour en comprendre les conséquences. Il prend en compte l'isostasie : les continents ''flottent'', la formation des montagnes vient des collisions et chevauchements des blocs. Il prend en compte les travaux de Suess pour expliquer comment la même espèce peut se retrouver en des endroits très éloignés.

Pourtant, malgré le solidité de ses arguments, la thèse de Wegener est rejetée. Vous en lirez les raisons, clairement expliquées dans l'article, passionnant, de Vincent Pasquero, dont je vous donne ici qu'un vague aperçu. Reste qu'il vaut mieux avoir raison tout seul que tort avec les autres. La sciencereconnaîtra les siens.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

chenzen, le seul 15/12/2015 19:28

Bonjour Lee.
Une idée nouvelle est toujours difficile à défendre, les idées réfractaires, même des esprits "les plus éclairés", tient du fait que ces derniers ne veulent pas remettre en question leur statut ainsi que leurs ouvrages "scientifiques" sur le sujet. Un professeur de chaire qui a passé quarante ans à expliquer à ses élèves que la Terre s'est formée en six jours, ses nombreux ouvrages à l'appui, aura du mal à accepter une autre théorie et remettre toute sa vie en question. L'amour-propre dépasse les lois physiques ! Toujours est-il que cette proposition de la tectonique des plaques de l'écorce terrestre a permise, une fois acceptée, de faire avancer des pans entiers de la géologie. Démarche scientifique simple et efficace. "Et pourtant, elle bouge" aurait-il dû dire.

Lee Rony 18/12/2015 13:34

Comme disait Max Planck ''On ne convainc pas les opposants à une vérité nouvelle, on attend qu'elle disparaisse !''

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages