Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 09:00

Haemoo - 해무 - Shim Sung-bo (réalisation) Bong Joon-ho (production et coscénariste) – 2014 - 110'

Kang Chul-joo (Kim Yoon-seok) est le capitaine du Junjin, chalutier avec lequel il gagne sa vie, mal, en compagnie d'un équipage réduit au minimum. La pêche est difficile en cette année 1998 et le futur se présente mal, le propriétaire du bateau envisage de vendre son bien au gouvernement qui pense que l'ère de ce genre d'embarcation est révolu. De plus le Junjin est en mauvais état et les réparations dont il aurait besoin sont onéreuses. Kang tente d'emprunter mais son banquier lui fait remarquer ses faibles revenus, son découvert et son surendettement chronique, autant dire que les chances d'obtenir un prêt sont égales à zéro.

Une seule solution : aller voir une de ses relations qu'il sait capable de lui faire gagner de l'argent facilement, et malhonnêtement. Il ne peut qu'accepter la proposition qui lui est faite, mais cette fois il ne s'agira pas de contrebande de marchandises mais du transport de clandestins. Ce n'est pas ce à quoi s'attendait le commandant mais il n'a pas le choix.

Il ne met au courant son équipage qu'au dernier moment, alors qu'en mer s'approche un autre navire et qu'il faut transborder les voyageurs. Ceux-ci vont s'avérer plus nombreux qu'attendus et le Junjin n'est pas prévu pour recevoir autant de personnes. Au cours du transfert une jeune femme tombe à l'eau, heureusement, pour elle, le plus jeune marin du Junjin pourra la secourir. Elle est jolie et il ne tarde pas à lui proposer de venir s'abriter dans la salle des machines où la température est meilleure que sur le pont.

La cohabitation va être difficile, tendue, l'envie d'user de sa position pour échanger plus de confort, ou moins d'inconfort, contre une faveur sexuelle est irrésistible. Certaines l'accepteraient pour améliorer des conditions de voyage éprouvantes.

À l'extérieur la survie est possible mais quand un navire approche les clandestins doivent se cacher dans la cale. Étroitesse et odeurs de poissons font de ces instants un supplice. La violence attend de s'exprimer et le capitaine doit montrer qu'il est seul maître à bord, sur son bateau tous doivent lui obéir. Pour affirmer son pouvoir il fera jeter par-dessus bord le plus récalcitrant de ses ''invités'', avant que celui-ci ne soit récupéré.

Quand un garde-côte passe, un policier maritime monte à bord mais il n'y a rien de mieux qu'un verre d'alcool et un pot de vin pour que tout rendre dans l'ordre. Tout le monde doit vivre n'est-ce pas ?

Mais la brume se lève, l'ambiance devient oppressante, les pulsions n'attendent qu'une étincelle pour se libérer, la présence d'une, trop, jeune et, trop, jolie femme peut mettre le feu aux poudres.

Surtout quand un incident survient ! Dès lors contenir ses démons devient impossible. Certains actes fait dans le flou et la pénombre deviennent insupportables quand le soleil et la réalité reviennent.

Le duo aux commandes du film nous avait déjà présenté Memories of Murder et Snowpiercer. Pas de train cette fois ni de tueur en série mais le huis-clos étouffant d'un navire de pêche au milieu d'une mer que la brume recouvre comme pour permettre au pire de se révéler. Heureusement il n'attend souvent que cela !

La vie de tous est difficile, les marins d'abord qui prennent des risques pour une maigre paie, les clandestins ensuite qui quittent pays et famille pour trouver une vie meilleure. Sur le visage de chacun l'épuisement et la peur se lisent en même temps que la certitude que rien ne peut s'améliorer. Il devient compréhensible que chacun finissent par ''péter les plombs'', histoire de trouver un semblant de soulagement en laissant se noyer une conscience encombrante.

Invitez-vous à bord du Jinjun, la mer est belle et vous n'y serez pas clandestin, ni marin, et c'est tant mieux pour vous.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires

PatiVore 02/11/2015 14:35

Merci Lee Rony !
Répercuté sur le blog dédié au challenge : https://challengecoreen.wordpress.com/2015/11/02/sea-fog-de-shim-sung-bo/
Bonne continuation !!!

Lee Rony 03/11/2015 09:43

C'est un plaisir d'y participer.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages