Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 08:38

サイコパスSaiko Pasu – Katsuyuki Motohiro.Naoyoshi Shiotani – Gen Urobuchi (scénario) – Production I.G. 2012

En ce début du XXIIe siècle un dispositif, le psycho-pass, installé sur le corps de chaque citoyen scanne sa personnalité, son état psychologique et son niveau de dangerosité, contrôlé par le système Sybil qui prend les décisions nécessaires. Quand le système détecte une anormalité, un risque de passage à un acte violent il alerte le service spécialisé composé d'Inspecteurs et d'Exécuteurs. Les premiers surveillant les seconds afin qu'ils ne dépassent pas le cadre de leur mission, laquelle peut aller jusqu'à l'élimination de la cible si son niveau est jugé trop élevé et ne pouvant plus être rétabli. Les uns et les autres utilisent le ''Dominateur'' une arme capable d'évaluer la force de la décharge à envoyer en fonction du criminel visé, cette arme sait aussi reconnaître si la personne qui l'utilise est validée pour cela ou non, auquel cas elle ne fonctionnera pas.

Tsunemori Akane (常守 朱) est une jeune inspectrice nouvellement affectée à l'unité 1 du Bureau de Sécurité Publique, elle a obtenue la meilleure note pour cela. Dès sa première affaire elle est confrontée à un cas difficile d'une prise d'otage par un criminel qui sera éliminé, compliqué par l'effet produit sur la victime choquée au point d'elle aussi devoir être abattue. Ce que Akane refuse en tirant sur l'inspecteur Shinya Kugami qui allait utiliser son Dominateur conduisant le policier à l'hôpital. La perspective d'une autre journée est difficile pour Akane mais le devoir l'appelle n'est-ce pas. Et puis la vie est tellement simple, un distributeur alimentaire s'occupe de lui préparer le repas adapté, le décor de son appartement est contrôlé par une machine holographique le changeeant au grès de son humeur, comme ses vêtements qu'elle n'a même pas à enfiler. Un clic suffit !

Bien qu'ayant la certitude d'avoir fait ce qu'il faut la veille, et affichant un psycho-pass bleu clair, elle n'en reste pas moins soucieuse de ce qui pourrait lui arriver. Après tout n'a-t-elle pas choisi ce métier alors que son niveau d'excellence lui permettait de demander n'importe quelle affectation. Avoir été la seule dans ce cas lui fait penser qu'elle peut apporter à ce service ce dont un(e) autre eut été incapable.

Ce qui pourrait bien être vrai, il lui reste à découvrir quoi.

Pour gagner en efficacité la police emploie nombre de criminels potentiels faisant office d'exécuteurs qui préfèrent cette situation où ils peuvent libérer leurs pulsions d'une manière utile à la société. Ayant le mode de pensée d'un délinquant ils comprennent plus vite et mieux qu'un policier ''normal'' les actes et motivations des criminels. Ils peuvent reconnaître un délinquant en le voyant, chercher sur une scène de crime le détail pertinent pour orienter les recherches. Pour limiter les risques ils n'ont pas le droit de quitter les locaux de la police.

 

Tout pourrait être simple dans ce monde ultra moderne et contrôlé au maximum où la criminalité est basse mais aucun système n'est incontournable et quand ce qui est proposé semble être plutôt imposé il perd de son attrait.

Naïve dans un premier temps Akane va, au fil des enquêtes, comprendre les rouages de cette société qui se veut parfaite. Elle se lie d'amitié avec ses collègues, y compris les exécuteurs, chiens de chasse guettant l'occasion de bondir sur une proie, légalement, et commence à s'interroger sur la pertinence du système Sybil qui oriente les vies, choisit les métiers des uns ou des autres en fonction des points obtenus à des tests plaçant chaque personne sur des rails dont elle ne sortira plus, donnant à cette série un intérêt plus grand que celui qu'elle pourrait paraître avoir au premier regard. Le scénario reprend les principes dystopiques de la S.F, la réalisation est impeccable et les personnages ont assez de personnalité pour être intéressant.

L'avenir est souvent sombre quand il est décrit par la littérature où montré par le cinéma et les séries, animées ou non, le présent lui-même ne semble pas augurer de lendemains idéaux. Akane est comme une conscience s'ouvrant au monde qui l'entoure, dans le virtuel d'une série animée c'est possible, dans la réalité...

La technologie ne sera pas une solution, à moins qu'il ne reste qu'elle.

 

Ce qui ne serait pas forcément une mauvaise chose !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Animation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages