Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 08:08

Il y a parfois des portes qui se referment,

Des sons brefs ressemblant à un glas amusé,

Le passé s'est enfui, le destin a un terme,

Ce qui fut n'est plus, et ne reviendra jamais.

 

Le bonheur est ainsi qu'il ne se reconnaît

Qu'au bruit qu'il fait au moment où il est parti,

Et l'absence devient un futur gangréné

Par la mort d'illusions et rêves évanouis.

 

Je fais face au battant sans plus pouvoir l'ouvrir,

Seul et désemparé de ce que j'ai raté.

De moi, c'est sûr, demain aura le droit de rire,

Ses éclats m'escorteront vers l'éternité.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 05/11/2015 17:33

Bonjour Lee.
Très beau texte sur la sensation du bonheur perdu.
L'idée est d'être constamment triste, comme ça, le bonheur ne nous manque jamais. Et quand la tristesse nous quitte, on sent un vide immense, comme si notre bonheur était justement cet état de vacuité émotionnelle permanente.

Lee Rony 07/11/2015 09:58

Comme disait... je ne sais plus qui : J'ai reconnu le bonheur au bruit qu'il a fait en partant ! J'ai tendance à faire cousiner bonheur et bovin, ce regard paisible, cette bouche mastiquant sans cesse un quotidien immuable. Peut-être par dépit ou frustration.

Chenzen, le seul 05/11/2015 17:32

Bonjour Lee.
Très beau texte sur la sensation du bonheur perdu.
L'idée est d'être constamment triste, comme ça, le bonheur ne nous manque jamais. Et quand la tristesse nous quitte, on sent un vide immense, comme si notre bonheur était justement cet état de vacuité émotionnelle permanente.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages