Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 08:03

Les Cahiers de Science & Vie No. 150 Janvier 2015

Et la science fut !

Nicolas Chevassus-au-Louis

Le savant apparaît avec l'écriture. Qui la maîtrise occupe une position sociale dominante, est lié au pouvoir, travaille dans les palais ou les templs, participe à la collecte des impôts, supervise les grands travaux, mariages et prières collectives. Les savois les plus développés sont l'arithmétique et l'astronomie.

À partir du VIe av. notre ère, la conception du savoir évolue au sein de l'école de Milet. Sa figure la plus connue en est Thalès. Avec ses disciples ils sont les premiers à naturaliser les astres en leur otant leur dimension divine. Thalès les dit ''faits de terre''.

C'est parce qu'elle est profondément matérialiste que la science grecque passe pour la matrice de la science moderne. Sa conception du savoir peut se définir par deux formes que représentent deux philosphes ahténiens. Platon, idéaliste, pour lui existent des idées abstraites, nombres ou formes géométriques gouvernant la marche de la nature dont la connaissance est impossible. L'homme ne peut avoir accès qu'au ''reflet d'une copie'' de ces idées. Aristote ensuite,venu plut tard. Matérialiste, la nature qu'il décrit est polymorphe, complexe, logiquement organisée pour y trouver catégories, règles et lois. Le monde des idées contre celui de la matière. Les deux traditions pourtant s'entendent sur le fait que le philosophe n'a pas à se soucier des choses matérielles, de l'application de son savoir. À partir du IVe siècle av. J.C. Dans l'égypte des Ptomélémées, Apparaissent des savants ingénieurs tel Archimède ou Héron. Alexandrie porte haut la tradition de la discussion logique du savoir, mais aussi, surtout, réconcilie le savoir et ses applications, la science et les techniques dirait-on de nos jours.

Avec la conquête de l'égypte, les romains satisfont leurs besoins de savoirs techniques pour gérer une ville d'un million d'habitants comme Rome. La chute de l'Empire romain d'Occident perturbe la transmission des savoirs. La tradition philosophique grecques est perpétuée dans l'empre d'Orient. L'expansion arabe déplace le centre de la vie savante, Bagdad succède à Athènes et Alexandrie comme capitale du savoir. En Occident les savants se font rares. Quelques érudits compilent ce qui leur est parvenu du savoir antique mais l'essentiel de la science grecque leur est inconnu. Avec le règne de Charlemange l'Occident connaît une stabilisation poliitique et la chrétienté reconquiert l'Espagne et la Sicile musulmane où avaient été conservés et commentés nombre de manuscrits grecs, traduits. Les monastères d'Occident redécouvrent Pythagore mais surtout Aristote. Dès la XIe siècle apparaissent les écoles cathédrales où on enseigne les arts libéraux. Les arts mécaniques restent négligés. De ces écoles naîtront au XIIIeme les premières universités, Bologne, Paris, Oxford, marquant l'institutionnalisation du savoir et le retour à la discussion critique et publique des thèses que préconisaient les Grecs.

 

En quête d'un savoir universel

Marielle Mayo

Dès le XIIème les érudits cherchent un sytème globale intégrant la physique d'Aristote et les science occultes. Ils redécouvrent des disciplines comme la philosophie, l'astrologie ou l'optique. L'Europe médiévale découvre avec fascination des savoirs ignorés des Latins depuis le haut Moyen Âge et entendre de se réapproprier l'héritage de l'Antiquité grecque. Elle redécouvre les sciences rationellels définies dans le système philosophique global d'Aristote visant à rendre le monde intelligible par la raison. Il devient, en utilisant les outils de la logique et des mathématiques, envisageable de mettre en lumière l'ordre qui gouverne l'Univers. Une nouvelle doctrine officielle va peu à peu émerger, synthèse de la physque d'Aristote et du christianisme, imposée par Thomas d'Aquin, au XIIIème siècle. La pensée scolastiquese déploie dans les nouvelles universités. Les opinions des ''autorités'' y sont étudiées et confrontées pour faire émerger une ''vérité'' conciliant foi et raison, en s'appuyant sur l'argumentation plutôt que sur l'observation ou la pratique. Jusqu'à la fin du XIVè siècle existe une sépaaration entre ceux qui maîtrisent la théorie et les artisans dont le savoir expérimental est dévalorisé. ''La technique n'intéresse pas les pensuers et ne s'enseigne pas à l'Université'' précise Mathieux Arnoux. L'ingénieur n'acquerra ses lettres de noblesse qu'à la Renaissance ! La réconciliation des savoirs pratiques et théoriques s'amorce hors du cadre des savoirs traditionnels. La pratique expérimentale permettra des avancées majeures et le XVIIè siècle verra l'avénement de la méthode scientifique moderne, portée par Wlliam Harvey, Galilée, Francis Bacon ou Descartes. Le divorce entre magie et science est consommé.

 

Le génie à la manœuvre

Philippe Testard-Vaillant

Par quels moyens Merlin parvint-il à déplacer les pierres nécessaires à l'édification de Stonehenge ? Le mystère est entier, des ''engins'' évoqués il n'y a aucune description. Ingénieur et conseiller militaire, ce portrait rappelle un personnage antérieur au cycle arthurien : Archimède, l'un des plus grands ingénieurs de l'Antiquité, avec Ctésibios, Héron d'Alexandrie, Philon de Byzance. Au IIIè siècle ce disciple d'Euclide invente la roue dentée et la vis sans fin, de plus il élabore des moyens de défenses des fortifications de Syracune. Il aurait incendié la flotte romaine en faisant converger les rayons du Soleil sur les coques et voiles des bateaux du général Marcellus à l'aide d'un jeu de miroirs. Pour autant les ingénieurs de cette époque ne suscite pas l'admiration des philosophes qui les considère comme des salariés dépendant de ceux qui les paies. Ils ne sont pas des hommes libres. Pour Platon la théorie surclasse la pratique, l'abstraction surpasse le concret, le géomètre surplombe l'ingénieur, hiérarchisation qui scellera le divorce de la scince pure et de la technique sensible. ''L'engignour'', ainsi dénommé parce qu'il est celui qui est doué d'engin (d'intelligence rusée), qui met en œuvre son engin (son esprit d'invention), et qui produit des engins (machines et instruments). Avec l'apparition de l'artillerie à poudre ces engignours sont recrutés pour donre des canons, protéger les troupes et adapter les fortifications à l'usage des armes à feu.

Pas d'école à l'époque mais un savoir transmit oralement et par imitation.

Si l'ingénieur militaire de la Renaissance, comme celui du Moyen Âge, est souvent issu des corporations d'artisns et des maîtres de métiers, de nombreux artistes mettent leurs compétences au service de la guerre. Qu'il s'adonne ou non à des tâches belliqueuses l'ingénieur de cette époque renouvelle les savoirs antiques, mathématise sa pratique et perfectionne les règles de la mécnique. L'imprimerie contribue à faire de la machine le symbole d'une société ou l'invention technique est promue comme une valeur et l'ingénieur cherche à intégrer l'étlite des hommes de l'art. Il faut attendre 1604 pour que s'ouvre la toute première école d'ingénieurs à Leyde (Pays-Bas) et le milieu du XVIIIè siècle pour que s'ouvre en france de grandes écoles formant les ingénieurs d'état (ponts et chaussées, école des mines).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

alain 04/11/2015 08:31

Que de chemin parcouru, et toujours tellement d'interrogations ! C'est bon signe.
Amitiés curieuses
Alain

Lee Rony 07/11/2015 10:01

La vie est une question infinie, espérons ne jamais obtenir de réponse.

Amitiés dubitatives.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages