Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 09:00

Anatole Litvak – 1956 – 105'

à Paris en 1928 les Russes blancs ayant quittés la Russie après la révolution rêvent de récupérer la fortune du tsar Nicolas II bloquée depuis l'exécution de la famille régnante par les bolcheviks. Ils sont menés par le général Bounine avec pour principaux lieutenants Chernov et Petrovin.

Depuis quelques temps des rumeurs circulent : la plus jeune des filles du Tsar, la grande-duchesse Anastasia Nikolaïevna aurait échappée au massacre et se cacherait sous un faux nom. C'est la solution qu'il cherchaient et décident de trouver une jeune fille assez proche des descriptions de la princesse pour jouer son rôle et récupérer l'argent.

Le hasard faisant bien les choses, le jour de la Pâque russe ils aperçoivent une inconnue manifestement sur le point de se suicider en sautant dans la Seine. Elle n'est pas vraiment le sosie recherchée mais elle pourrait correspondre, après dix ans et des épreuves difficiles il est normal qu'une jeune fille ait changée physiquement. Celle-ci se nomme en réalité Anna Koreff, elle hésite, la proposition qui lui est faite étant des plus surprenantes. Elle finit néanmoins par accepter. Il lui faut alors apprendre à devenir l'autre, ses souvenirs, son comportement, à reproduire l'éducation qui fut celle de la véritable héritière.

Beaucoup de travail mais Anna finit par se prendre au jeu, il ne lui reste qu'à être présentée au membres de la famille impériale russe survivants, qui se trouvent dans la capitale française. L'épreuve est réussie, pour passer au niveau supérieur il va falloir rencontrer l'impératrice qui elle vit à Copenhague. Celle-ci est dubitative devant celle qui se présente comme sa petite fille mais finit par la reconnaître, peut-être parce que son souhait est que celle-ci soit encore vivante.

Plus tard elle prépare une grande soirée pour annoncer les fiançailles d'Anastasia avec le Prince Paul.

Tout s'annonce bien, trop bien, le général Bounine est tombé amoureux de la pseudo Anastasia qui lui rend ses sentiments. Ils n'ont d'autre solution que de prendre la fuite.

La réalisation de Litvak est majestueuse, à la hauteur du sujet, l'interprétation du couple Ingrid Bergman, Yul Brynner, parfaitement crédible. La première obtiendra son second Oscar pour ce double rôle. L'histoire elle-même a perdu de son intérêt, nous savons qu'il n'y eut pas de survivante à Екатеринбу́рг, que celle qui le prétendit, Anna Anderson, était une usurpatrice, l'ADN ne laisse rien au hasard et s'attaque à l'imaginaire. Qu'importe, le cinéma n'a que faire de la réalité, faisons semblant d'y croire. Ingrid aurait mérité d'être tsarine.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages