Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 07:47

シュタインズ ゲート - 2011 - [WHITE FOX] [FRONTIER WORKS] – 24 épisodes

Le voyage dans le temps permet bien des situations à condition de rester maître de son scénario et de faire attention aux incohérences qui pourraient s'y glisser. Et le temps est aussi nécessaire pour faire connaissance avec les personnages et leur situation. Ici l'idée est qu'un cataclysme s'est produit en 2030 imposant le retour en arrière d'un envoyé qui a besoin d'un vieil ordinateur des année 1970 pour lire un programme. Il y est également question des posts de John Titor, personne véritable dont le véritable nom est inconnu, qui d'octobre 2000 à mars 2001 sur différents forums s'intéressant aux voyages dans le temps se présenta comme venant de 2036, affirmant qu'au début du vingt-et-unième siècle une troisième guerre mondiale allait éclater qui décimerait (?) la moitié de la population. Il évoquait lui aussi un IBM 5100 et un bug UNIX...

Nos héros forment un club en marge de la société, installé dans un laboratoire réduit à sa plus simple expression. Rintarû Okabe le ''savant fou'' en est le chef, il est accompagné de Mayuri Shiina, amie d'enfance du précédent, et Itaru Hashida, appelé Daru, incarnation du geek et du hacker, ensemble ils inventent des gadgets à l'utilité discutable. Un jour Okabe et Mayuri vont à une conférence sur le voyage temporel. Rintarû reconnaît dans le discours un texte déjà lu. Il se lève et fait un scandale pour le dénoncer. Auparavant, une jeune femme, Kurisu Makise, rencontré sur place, avait affirmé lui avoir parlé quinze minutes plus tôt. Sortant de la salle principale il entend hurler, il se précipite et découvre Makise baignant dans son sang. Sous le choc il envoie un message avec son téléphone spécial, relié au micro-onde (!), à Daru pour lui raconter ce qu'il vient de vivre.

Rintarû se retrouve dans une ville vide sans comprendre ce qui vient d'arriver, quand il reviendra à la réalité, mais laquelle, ce sera pour apprendre qu'une capsule s'est encastrée dans leur immeuble sans que sa provenance en soit connue, il revoit Kurisu, vivante... Bref les événements se superposent avec à chaque fois une différence dans la nouvelle couche. À la façon d'un jour sans fin où vouloir corriger ce qui est arrivé le modifie au point que la correction doit être modifiée à son tour, et ainsi de suite.

Bref un anime qui demande à être regardé attentivement, mais ce n'est pas difficile tant la réalisation est impeccable et les personnages intéressants, même s'ils sont un peu caricaturaux. Ils composent un ensemble cohérent avec les temps comme toile de fond et ce qui est arrivé qui n'est jamais arrivé mais dont les héros gardent des souvenirs comme des rêves d'un ailleurs qu'ils entrevirent sans pouvoir y accéder.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Animation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages