Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 07:33

Les Cahiers de Science & Vie No 150 Janvier 2015

 

Les métamorphoses du savant !

 

Merlin habite nos fictions modernes plus que son protégé, le roi Arthur. Il occupe les séries télévisés, les romans et les films, qu'il ait gardé son nom prit celui de Dumbledore, ou autre... il est devin, astronome, alchimiste, conseiller militaire, ingénieur, et même constructeur de Stonehenge... Son évolution littéraire suit celle de la science, elle incarne les grandes mutations de la pensée scientifique. Elle reflète l'adoption, le contrôle puis le rejet de la science profane par l'église et montre l'évolution des mentalités. Merlin révèle son savoir à Morgane et Viviane, magiciennes respectables à l'origine, devenues maléfiques au Moyen Âge, révélant le statut des femmes savantes et la défiance qu'elle éveillait chez les hommes.

 

Merlin, une fabuleuse construction littéraire

François Thomazeau

Merlin est né en 1134, du moins c'est l'affirmation de Geoffroy de Monmouth, évêque prétendant faire œuvre d'historien mais auteur controversé. Les spécialistes estiment que ses chroniques ne sont qu'invention, telle la création du roi Arthur. D'autres œuvres montrent un personnage proche de Merlin, de là à imaginer qu'il ait eu une existence réelle il y a un pas difficile à faire. Du reste si le texte de Monmouth Prophetiae Merlini eut son succès c'est qu'il montrait un héros pas tout à fait inconnu de ses contemporains. Un vieux poème gallois du Xe La Prophétie de Bretagne aurait pu influencer Geoffroy, lui même gallois. Ce texte mentionne les prophéties de Myrddin, barde du VIe dont le nom est proche de Merlin. Peu après la publication de son texte, G. de Monmouth produit le récit qui sera le succès de son époque : L'Histoire des rois de Bretagne, récit se voulant l'histoire authentique de la Grande Bretagne. Il y met en scène pour la première fois le roi Arthur, lui aussi personnage appelé à une longue postérité. Rassurons-nous, Merlin est encore là. Il est devin, magicien, dépositaire d'un savoir occulte mais aussi défenseur de la foi chrétienne. 15 années vont passer avant que Geoffroy rédige une Vita Merlini qui implante ce dernier dans l'esprit de ses lecteurs. Dans ce texte Merlin erre, à moitié fou, dans une forêt où il rencontre le barde Taliesin et où les rejoint sa sœur Ganieda. Cette fois c'est la fée Morgane, demi-sœur d'Arthur qui fait son apparition ainsi que les décors du mythe, comme l'île d'Avallon. L'auteur y parle des origine du mage, fils d'un incube et d'une mortelle, appartenant à deux monde, du bien et du mal, du christianisme et du chamanisme.

De Monmouth reconnaît s'être inspiré d'un très vieux livre en breton, qui reste inconnu, en revanche au IXe parut l'Historia Brittonum, attribué à Nennius, moine breton qui aurait compilé divers récits et dans laquelle apparaît, brièvement le roi Arthur. Il semble donc que Geoffroy ait mélangé plusieurs personnages plus ou moins réels pour obtenir un Merlin complet.

L'Histoire des rois de Bretagne va générer moult récits mettant en scène Arthur, l'ensemble deviendra le phénomène littéraire du Moyen Âge. En France elle va s'amplifier quand Chrétien de Troyes se fait le chantre d'Arthur et de ses chevaliers, mais en s'intéressant peu à Merlin. Il associera à la production de Geoffroy le Roman de Brut, du poète normand Wace, paru en 1155, lequel extirpe de la tradition celte divers éléments, dont la Table ronde. Ainsi les chevaliers siégeant autour d'elle vont-ils imposer un nouvel idéal chevaleresque et courtois.

De son côté Merlin profitera de la plume de Robert de Boron, clerc franc-comtois qui lui consacra plusieurs poèmes. Il y deviendra l'inspirateur de la quête du Graal qui est au centre de l’œuvre de Chrétien. Cette fois fils du Diable et d'une vierge, antéchrist sauvé par le baptême, il n'a pour maître qu'un confesseur, Blaise, qui relatera son histoire.

Merlin est donc l'incarnation du passage des rites païens au christianisme., un sorcier, un érudit au savoir immense, exerçant sa science et son art sous le strict contrôle de Blaise et de l'esprit du christianisme. Il finira enferma pour l'éternité dans une tour par la magie de Viviane dont il tomba amoureux et qui fut son élève. Celle-ci, le mettant en cage, désirait le garder pour elle seule.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu Science
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 23/10/2015 18:37

Bonjour Lee.
Ce personnage a effectivement animé les plumes de centaines d'écrivains, d'historiographes et d'historiens souvent baigné dans les mythes des fées et des Celtes. Il devient, dès lors, très difficile de parler de lui avec un appui réellement historique et scientifique, tout autant que l'on peut prétendre avoir vu le monstre du Loch Ness. Britania est la terre des légendes, puisqu'elle est le point de fusion des Vikings, des Saxons, des Danois, des Romains (de tout l'empire), des Francs, des Pictes, des Ecossais, et autres peuples tous venus avec leurs légendes. De Arthur à Robin Hood, en passant par Merlin et Lancelot, toute la panoplie du merveilleux (et de l'apeurant) est déroulé.
Je trouve que l'essai de faire d'un certain Myrdin LE Merlin de la saga chevaleresque reste tiré par les cheveux ; c'est comme si nous tentions de dire que John et Sean sont un même et seul personnage. Les prénoms se ressemblent bien souvent.
En tout les cas, ce mythe édulcoré a animé toutes les fantaisies romanesques et cinématographique (il devrait demander des droites d'auteur !) depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, comme si la vie manquait de cette magie salvatrice des âmes et des pensées. Merlin, son mythe, nous survivront, chaque nouvelle génération tentant de s'accaparer ce bout de rêve, car c'est vrai, il semble que la magie puisse venir à bout de tout, même des pouvoirs.

Lee Rony 26/10/2015 10:48

La légende parfois agrège des origines diverses pour créer un mythe d'autant plus grand qu'il dépasse une seule personnalité. Sans doute avons-nous besoin de magie, encore plus dans un monde où la technologie occupe une telle place sans que nous en voyions les effets comme des prodiges.

Chenzen, le seul 23/10/2015 18:35

Bonjour Lee.
Ce personnage a effectivement animé les plumes de centaines d'écrivains, d'historiographes et d'historiens souvent baigné dans les mythes des fées et des Celtes. Il devient, dès lors, très difficile de parler de lui avec un appui réellement historique et scientifique, tout autant que l'on peut prétendre avoir vu le monstre du Loch Ness. Britania est la terre des légendes, puisqu'elle est le point de fusion des Vikings, des Saxons, des Danois, des Romains (de tout l'empire), des Francs, des Pictes, des Ecossais, et autres peuples tous venus avec leurs légendes. De Arthur à Robin Hood, en passant par Merlin et Lancelot, toute la panoplie du merveilleux (et de l'apeurant) est déroulé.
Je trouve que l'essai de faire d'un certain Myrdin LE Merlin de la saga chevaleresque reste tiré par les cheveux ; c'est comme si nous tentions de dire que John et Sean sont un même et seul personnage. Les prénoms se ressemblent bien souvent.
En tout les cas, ce mythe édulcoré a animé toutes les fantaisies romanesques et cinématographique (il devrait demander des droites d'auteur !) depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, comme si la vie manquait de cette magie salvatrice des âmes et des pensées. Merlin, son mythe, nous survivront, chaque nouvelle génération tentant de s'accaparer ce bout de rêve, car c'est vrai, il semble que la magie puisse venir à bout de tout, même des pouvoirs.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages