Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 07:47

Scénario, Textes, dessins et couleurs

ANNE RENAUD

Scénario

YANNICK BEAUPUIS

Antes, le 6 mars, Piotr Zgorski est mort. Collectionneurs et Musées vont approcher ses rejetons. Le temps est compté pour HEL qui se déshabille totalement, comme toujours avant une intervention. Vêtue de ses seuls tatouages elle doit pénétrer l'appartement du mort et voler un élément de sa collection, un Janus, fœtus prisonnier d'un bocal empli de formol.

Profitant de son pouvoir de planer, elle saute d'un autre immeuble et passe au travers d'une fenêtre pour entrer chez Zgorski. Elle le suppose vide mais une sonnerie retentit et elle constate que ce n'est pas le cas. ''Il est ici, tout le monde n'est pas encore arrivé'', elle approche de la pièce éclairée, une chambre ou une dizaine de personnes entourent le corps de M. Zgorski.

Rien qui puisse entraver sa mission !

Ailleurs dans la ville, Tour Anglelisti, Hel entre par une fenêtre, décidément c'est une habitude, descend un escalier et retrouve ses amies, Cyrrus et Théa, en plein ''travail'' sur un cadavre. Duo, frère et sœur, d'artistes privilégiant le macabre, ce sont eux demandèrent à HEL de leur rapporter Janus, fœtus de siamois recomposés pour en former un seul.

Le vernissage est pour le mois suivant, autant dire que le travail est loin d'être achevé. Janus rejoint quatre autre fœtus ! Cyrrus et Théa se voient annonciatrice d'un nouvel âge, d'une nouvelle société dont les standards ont muté.

 

Théa essaie de convaincre HEL de rester avec elle et son frère, mais la jeune femme aime sa liberté, elle qui se sent incapable de se mêler aux autres et ignore d'où lui viennent ses ''capacités''.

 

Elle retourne chez elle, commande de quoi manger puis prend un bain. Après quoi elle regarde, comme souvent, les photos de vacances de son enfance

L'exposition de Cyrrus et Théa a lieu, présentation d’œuvres qui utilisent le corps humain, le recrée, le manipule, le transforme au gré de leur inspiration. Rejetant la bipolarité de l'hominisation, affirmant qu'en incarnant les deux polarités l'humanité deviendra immanente. À cette manifestation assiste également M. Damanos, venu voir les artistes il propose à ceux-ci de puiser dans sa collection personnelle d'anatomie pathologique, 8928 pièces ayant appartenu à Paré, Maximilien Ier, Licetti... il ne leur demande en échange que leur Janus de 1543. Le duo refuse et alors que Damanos en vient à le menacer profite de la venue de HEL pour la présenter au vieil homme. Cela tombe bien, chacun avait entendu parler de l'autre. Au cours de la discussion le collectionneur en vient à évoquer certains éléments qu'il possède et ressemblent à Janus, en particulier celui qui possédait des tatouages in utero.

HEL sursaute en entendant cela mais ne dit rien. Finalement Damanos semble renoncer, temporairement à son échange. Avant de partir il s'approche de HEL et lui murmure à l'oreille : Hurti Magici Ingressum Hesperius Custodit Draco ! Qu'elle comprend comme : Le dragon des Hespérides garde l'entrée du jardin magique.

 

Pour la jeune femme c'est une indication, ou une invitation. Le Tératologue est aussi riche que discret, mystérieux qu'inquiétant. Néanmoins HEL veut en savoir plus, et la Tour Damanos, le palais le plus haut du monde, semble n'attendre qu'elle. Ses talents l'aident à y pénétrer, à le visiter, jusqu'à ce qu'elle tombe sur une pièce immense pleine de Janus mais gardé par un Minotaure qui se jette sur elle. La créature est forte, rapide, elle fuit dans le palais mais celle-ci finit par la rejoindre et s'en saisir. Alors qu'il va la broyer entre ses bras il s'écroule sur le sol, inanimé.

S'en étant sorti sans comprendre comment elle récupère le minotaure et le ramène à la tour Angelisti où ses amis découvrent qu'il est mort alors que ce n'était pas le cas quand elle le ramena.

Cyrrus et Théa veulent l'examiner, HEL n'est pas trop d'accord, tous les trois pourtant sont d'avis que Damanos ne va pas être content que son garde ait disparu.

C'est l'occasion pour HEL de confier à Théa qu'elle pense ses tatouages mortels, ce sont eux qui auraient vaincu le minotaure. Elle avoue qu'elle ignore leur origine. À la puberté elle découvrit des petites marques sur une jambe qui rapidement s'étendirent, des marques changeant au gré de ses émotions. Solitaire du fait de son étrangeté elle refusait les relations avec les autres, quand un garçon finit par retenir son attention, qu'elle accepta d'être embrassée, les tatouages convergèrent, le jeune homme fut pris de convulsion puis s'effondra, mort. HEL résolut de s'enfuir et gagna sa vie en tuant. Réfugiée au cimetière d'Antès elle découvrit le marché de mort, s'introduisant dans un réseau elle devint pourvoyeuse pour les collectionneurs. Par une annonce elle fit connaissance de Cyrrus et Théa. Ainsi, il apparaît que Damanos pourrait avoir des réponses aux questions qu'elle se pose depuis longtemps.

Pour l'heure Cyrrus va entamer l'autopsie du spécimen alors que dans son palais Damanos doit répondre aux questions des pompiers et des policiers, tout en demandant, discrètement, à ce que les coupables soient retrouvés.

Alors que le scalpel approche du corps HEL se précipite pour l'empêcher, elle est persuadée que la créature est vivante. Ce que celle-ci va confirmer en revenant à elle. Entre deux êtres aussi différents des autres mais aussi proches, la conversation est difficile, le minotaure ne sait rien, ne connaît que ses besoins, ignore son nom, d'où il vient. Symbole d'un labyrinthe que HEL entend bien retrouver et visiter jusqu'en son centre.

Entre temps les envoyés de Damanos ont remonté la piste et HEL doit intervenir pour protéger ses amis. Sans y parvenir puisque Théa sera abattue. HEL doit se rendre pour sauver Cyrrus. Les combats vont continuer, la jeune femme et son nouvel ami à cornes vont pouvoir s'échapper et se cacher. La survie est pourtant difficile.

La solution pourrait être dans l'immeuble haut et fin qui ressemble à une aiguille gigantesque...

 

À suivre dans le tome 2 ''La machine à monstre''.

 

Une réussite que ce premier tombe, j'ai hâte de connaître la suite, en attendant je vous en recommande vivement la lecture.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu BD
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages