Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 07:12

On ne peut être mort que durant ce que l’on nomme vie.

Avoir toujours échappé au mal n’est pas un bien.

Je me veux d’autant plus faible pour ne pas accéder à ma force.

Le risque c’est, peut-être, de n’en pas courir.

Je prends appui sur les œuvres des autres penseurs, le temps d’explorer les moules qu’ils formèrent.

Ne pas écrire pour être lu est une forme de lâcheté.

Ce qui différencie le pervers du vicieux c’est que le premier sait prendre des risques à la mesure du plaisir qu’il veut !

Le problème que je parais avoir n’est pas dans mes défauts mais dans l’emploi de mes qualités.

Vouloir apprendre à un tueur en série à aimer c’est comme vouloir apprendre à un paralytique à courir.

La normalité est un asile aux dimensions de la société.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Aphorismes
commenter cet article

commentaires

chenzen, le seul 18/09/2015 19:28

Bonjour Lee.

Magnifiques pensées de septembre, ça commence fort ! Je n'ose imaginer les mois à venir.. ! :+))

Lee Rony 19/09/2015 23:21

Je (dé)pense tant que je peux. Nul ne sait le temps dont il dispose. Au point que parfois je me demande si le Temps lui-même a conscience du temps qui passe.

chenzen, le seul 18/09/2015 19:27

Bonjour Lee.

Ca à l'air d'un film intéressant avec beaucoup de rebondissements.
L'Afrique du sud se lance donc dans le thriller hi-tech ; à découvrir.

Lee Rony 19/09/2015 23:24

J'aime ces rencontres improbables de mots qui viennent d'on ne sais où en espérant aller... ailleurs.

chenzen, le seul 18/09/2015 19:21

Bonjour Lee.
Magnifiques pensées de septembre, elles sont vives.

Lee Rony 19/09/2015 23:25

Comme l'eau, dirait Guy B. encore que je préfère l'acide.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages