Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 08:15

Kingsman : The Secret Service – Matthew Vaughn – 2015 - 129'

Durant une mission au Moyen-Orient, l'espion britannique Harry Hart fait une erreur en ne voyant pas la grenade qu'un prisonnier dissimule, pour protéger l'équipe, Unwin, un de ses agents se jette sur elle, encaisse l'explosion et sauve ses partenaires.

Lorsqu'il rentre en Angleterre il rend visite à la veuve de son collègue mais ne peut lui révéler ce qui s'est réellement passé, ni où, ni quel était le métier de son mari. Tout est classifié !

Il confie une médaille à la jeune femme, qui la refuse, finalement il la confie à Gary, surnommé ''Eggsy'', le fils de son ami, lui précisant qu'au dos de celle-ci il y a un numéro qu'un jour il pourra appeler s'il a vraiment besoin de quelque chose, en donnant le code afin d'être reconnu.

Les années vont passer, Hart continue ses missions régulièrement, avec succès puisqu'il est toujours vivant. Un jour pourtant un autre de ses partenaires est tué, littéralement coupé en deux, dans le sens de la hauteur. Celui-ci intervenait pour libérer James Arnold, un savant spécialiste du changement climatique, enlevé dans un but encore inconnu par un milliardaire de l'Internet.

Eggsy est devenu un jeune homme, il a maintenant 17 ans, mais sa vie ne s'est pas réellement amélioré, sa mère vit avec une espèce de vieux chef de gang qui n'hésite pas à la frapper et à tyranniser la famille. Le jeune homme supporte la situation comme il peut mais un jour il n'en peut plus et emprunte la voiture d'un des membres du gang, s'amuse avec, fini par faire la course avec la police avec pour conséquence qu'il a un accident et qu'il se retrouve en prison. Non sans avoir demandé à ses amis de filer pour qu'ils ne soient pas pris eux aussi.

Dans la salle d'interrogatoire le flic qui l'interroge le menace de 18 mois d'emprisonnement, mais Eggsy a une autre idée, et puisqu'il a droit à un coup de fil, et qu'il porte en médaillon la médaille autrefois donné par cet homme qu'il n'a jamais revu, il décide de l'utiliser.

Ce qui lui permet de se retrouver libre quelques minutes plus tard.

C'est toujours bien d'avoir des relations !

Quand il sort c'est le même homme qu'il rencontre, lequel lui demande s'il veut faire quelque chose de sa vie, quelque chose de bien, l'important n'est pas le milieu d'où il vient mais sa volonté de s'en sortir.

Après tout Eggsy n'a rien à perdre n'est-ce pas ?

Il va découvrir quel était le véritable métier de son père. Il était un Kingsman ! Au début du XIXè siècle fut décidé la fondation d'une organisation luttant contre le mal mais indépendante des états et de leur bureaucratie, elle naquit des premiers Kingsmen, tailleurs des rois, présidents et autre puissants de l'époque, dont le centre est situé, justement, dans une boutique.

Eggsy va avoir du mal à comprendre et admettre ce qui se passe, mais finalement il s'y fera et sera intégré à un groupe d'aspirants agents. En effet quand un membre meurt, chacun portant le nom d'un des chevaliers de la Table Ronde, il importe de le remplacer. Une sélection est donc lancée, un seul sera choisi, les autres devront rentrer chez eux...

le chemin ne sera pas simple pour Eggsy, l'adversaire est de taille, néanmoins puisque nous sommes dans une parodie de James Bond la fin ne fait pas de doute. Du reste les principaux adversaires aiment les vieux films d'espions aux scenarii improbables.

Ce nouveau héros aura-t-il une postérité à la hauteur de son illustre devancier ? L'avenir et le succès le diront !

Amusant de retrouver Colin Firth dans un rôle loin de ceux qu'il tenu jusque-là, toujours chic mais plus physique. Comme quoi, l'un peut aller avec l'autre.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages