Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 08:28

Quelqu'un passe devant ma porte, j'entends grincer le parquet...

Un bruit de pas qui s'arrête un moment puis continu en direction de la chambre de mes parents. Je voudrais ne pas écouter mais je peux m'en empêcher, ce bruit à peine audible résonne dans ma tête sans que je sache s'il est une promesse ou une menace.

Il cesse, devant la pièce où dorment mon père et ma mère, j'en suis sûr. C'est comme si je pouvais voir le son, s'il se transformait dans mon cerveau en images. Je vois une main sur la poignée qui lentement pèse sur elle pour ne pas faire de bruit, mais il est trop tard, moi j'ai entendu, moi je sais, moi je comprends.

C'est une ombre qui entre dans la pièce, ne disposant que de la lumière, faible, qui passe au travers des persiennes. Elle attend d'optimiser sa vue à cet environnement et avance.

Deux corps dans le lit et dans les mains de l'ombre deux seringues pleines d'un liquide incolore. Il s'approche de l'homme d'abord, quelques secondes pour préparer son geste, l'aiguille d'acier se fraie sans difficulté un chemin à travers la peau, le pouce appuie en même temps, le liquide se répand alors que la victime a tout juste le temps d'ouvrir les yeux, encore prisonnier du sommeil et déjà sous l'effet du produit chimique il n'a pas même le temps de comprendre ce qui lui arrive.

Encore moins celui de réveiller son épouse, laquelle subit trente secondes plus tard le même sort sans plus de capacité à réagir.

 

L'ombre s'assure que sa mission est remplie, n'a-t-elle pas été payée pour cela, pour éliminer, discrètement mes parents et me permettre d'hériter. Un placement pour elle qui pense sûrement à me faire chanter par la suite imaginant avoir un moyen de pression sur moi.

 

Mais la chimie n'a pas de secret pour moi. La seringue dans son cou contient le produit que les siennes recelaient, et pour cause, c'est moi qui les lui fournît. Il peut comprendre ce qui vient de se passer, imaginer ce qui va se produire, pas l'empêcher.

 

Nul ne retrouvera son corps, la terre absorbera ses restes, qui songerait à le chercher où je vais le mettre ? Me reste à retourner me coucher. Demain matin, ne voyant personne descendre j'irai réveiller mes parents et découvrirai leurs corps. Leurs décès sembleront naturels bien que sans explication. À vouloir trop bien faire les choses on ne peut que commettre des erreurs. Inutile de vouloir imaginer d'avance des réponses à des questions qui ne sont pas encore posées.

 

Étrange... quelque chose m'a réveillé, un bruit, comme un plancher qui grince, juste devant ma porte.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages