Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 07:50

Henry Alex Rubin – 2013 - 115'

Un groupe de jeunes vit dans une cité, chacun a sa façon de vivre, entre l'école, les blagues de potaches et des activités plus rentables comme l'exhibition sur le Net.

Dans cette cité vivent aussi des célibataires, des familles, beaucoup de gens communiquant par chat, s'imaginant quelqu'un d'autre pour supporter sa vie, racontant celle-ci quand elle est trop banale ou désespérante. Bref, le quotidien est le même qu'ailleurs.

Nina Dunham est journaliste, un soir elle engage le dialogue avec Kyle un jeune homme, par écran interposé, qui semble prêt à beaucoup de choses en échange de ''cadeaux''. Elle maintient le lien avec lui, l'interroge, jusqu'à ce que celui-ci lui propose d'ouvrir sa propre caméra afin qu'il la voie.

Elle hésite, se donne du courage avec un verre de vin, et se lance.

Elle est plus âgée que lui mais sa beauté retient son attention.

Ainsi suivons-nous les relations des uns et des autres, les liens virtuels qui se tissent, les dialogues, les tentations. Tout est si facile, acheter un produit inutile en quelques clics, entamer une relation imaginaire puis peu à peu se dire qu'en faire une réalité n'est pas si impossible qu'imaginé. Les ados dénigrent leurs parents, qui ne les comprendront jamais, ceux-ci enragent du comportement de leurs rejetons trop ingrats !

Bref, à part le biais électronique c'est le quotidien qui s'affiche.

Nina et Kyle font connaissance, la première propose au second de l'interviewer afin qu'il raconte son histoire, son passé, les raisons, vraies ou fausses, qui l'ont conduit sur ce chemin. Ils sympathisent, fument un pétard ensemble, jouent à ''Action ou vérité''...

L'internet est le lieu des possibles, le meilleur et le pire, comme ces collégiens s'amusant à entretenir une fausse relation entre Ben, un copain, et une fille, révélant ce que le premier avait confié à celle qu'il croyait son amie. Humiliation si forte qu'il ne trouvera de solution que dans le suicide.

Le reportage de Nina va rencontrer un grand succès, au point que CNN le reprendra, lui assurant une diffusion nationale.

Mais les choses vont échapper à ceux qui s'en croyaient maître, quand le virtuel et le réel se rapprochent cela se passe parfois mal, sinon ça ne ferait pas un film. Quand la police ne peut rien contre celui qui a usurpé votre identité pour faire des achats, quand Kyle se rapproche plus de Nina que son statut de journaliste le suppose, quand un ado essaie de se sortir de ses mensonges et croit qu'en en rajoutant il va y arriver. Quand ces conditions sont réunies ça ne peut pas bien se terminer, mais le plus difficile est encore de faire face à la vérité.

Si vous utilisez Internet vous avez sûrement eu envie de … ou de … mais vous avez su ne pas céder, tout comme moi.

Quels menteurs nous sommes !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu cinéma
commenter cet article

commentaires

chenzen, le seul 11/09/2015 20:31

Bonjour Lee.
C'est curieux, on dirait internet ! :+))
Le monde virtuel (pas tant que ça) où tous les coups vaches sont permis, c'est l'empire des escrocs en tout genre et des malfaisants de toutes acabits. Ce film parle bien de la réalité.

Lee Rony 12/09/2015 09:40

La réalité dépasse la fiction, l'irréalité aussi. Mais faut-il s'en étonner ?

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages