Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 07:14

Science & Vie 1167

Vie extraterreste L'ESPOIR

(Mathieu Grousson et Mathilde Fontez)

La vie existe sur Terre, nous le savons ! Elle pourrait exister ailleurs, bien que rien ne vienne le démontrer encore, auquel cas ce pourrait être à de telles distances que s'en approcher serait impossible. Une nouvelle hypothèse se présente qui la rapprocherait de nous. En effet un des satellite de Jupiter, Europe, possède tous les ingrédients de la vie : un immense océan d'eau liquide coule sous sa surface et son cœur est vivant. Située à ''seulement'' 600 millions de kilomètres cette petite lune pourrait tenir les promesses que Mars ne put tenir.

Observé pour la première en 1610 par Galilée et ainsi baptisée en l'honneur de la mère de Minos, Europe apparut le 5 décembre 1973 aux astronomes de la NASA, photographiée par la sonde Pioneer 10 qui traversait notre système solaire pour s'en extraire et continuer son voyage vers l'infini. Elle n'était qu'un point lumineux riche de mystères que Voyager 2 put éclaircir en partie. Les photos de cette sonde révélèrent une surface gelée semblable à la banquise terrestre. Se posa aussitôt la question d savoir si sous la couche de glace existait un océan liquide.

En août 2000 la preuve fut apporté qu'Europe abritait un océan par observation de son champ magnétique par la sonde Galileo. Mieux, cet océan pouvait être constitué d'eau salée à l'instar des océans terrestres. Des observation à l'aide du télescope Keck révélèrent la présence de sulfate de magnésium à sa surface.

De nouvelles observations en novembre 2011 conclurent que certaines zones hérissées de blocs de glace à la surface d'Europe résultant de l'action de courants chauds qui auraient fait fondre de la glace souterraine riche en sel, donnant naissance à des poches d'eau liquide. Il pourrait y avoir de nombreux lacs souterrains sous la surface du satellite jovien. La chaleur interne de l'astre causerait également de vastes mouvements convectifs dans l'océan sous-glaciaire. Les glaces ainsi ne cesseraient de fondre et de regeler au niveau de son équateur.

Après la Terre, Io  (satellite de Jupiter) et Encelade  (de Saturne)

Europe fait partie des astres porteurs de geysers dont les panaches de vapeur s'élèvent à 200 km au-dessus du pôle Sud d'Europe preuve directe d'une activité géologique sur Europe.

La vie existe-t-elle pour autant sur Europe ? Trois raisons permettent de l'espérer :

Sa surface serait jonchée de molécules organiques apportées par des météorites ou des comètes qui auraient pu déposer des acides aminées et de nombres sortes de molécules organiques.

La glace pourrait transmettre la matière dans l'océan. Loin d'être impénétrable celle-ci pourrait ensemencer l'océan. Les mouvements tectoniques feraient plonger des plaques de glaces dans la croûte tandis que des courants animeraient la partie la plus profonde de la gangue de glace.

Le fond de l'océan libérerait des minéraux qui réagiraient avec le CO2 qui produirait les molécules carbonée indispensables à la chimie prébiotique.

Bref, Europe possède les conditions nécessaires à la constitution d'un habitat : de l'eau liquide, des éléments chimiques (carbones, hydrogène...) et de l'énergie. Ainsi peuvent apparaître des micro-organismes capables de synthétiser les molécules organiques nécessaires à leur métabolisme.

D'autres corps du système solaire présentent un océan sous leur surface. Ganymède et Callisto par exemple, mais chez eux il serait prisonnier entre deux couches de glace ; Encelade également mais il ne dégèlerait que par intermittence. Titan possède une atmosphère ressemblant à un gigantesque réacteur capable de synthétiser des molécules organiques complexes mais ne présente aucune trace d'eau.

Europe reste donc notre meilleure chance de découvrir une trace de vie dans notre système solaire. Reste à le vérifier, pour cela l'Europe et la NASA s'organisent pour envoyer une première sonde dès 2022, d'autres devraient suivre. La course est lancée, que donnera-t-elle ? J'espère être là pour vous faire part des résultats le moment venu !

Mais rien n'est moins sûr.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu
commenter cet article

commentaires

chenzen, le seul 01/09/2015 20:16

Bonjour Lee.
Passionnant sujet et passionnante présentation. La combinaison eau liquide + énergie(s) est la condition sine qua none de toute apparition d'une forme de vie (quoi que sur Terre, nous constatons que ce n'est pas une règle !). Car, en effet, l'eau à l'état liquide est le meilleur vecteur pour que les éléments chimiques de l'univers se combinent ; son hydrogène et son oxygène servant de base aux autres molécules (et acides aminées). Il est donc nécessaire que l'eau soit dans cet état liquide pour que la Vie s'y développe.
En ce qui concerne les formes de vie, c'est autre chose ; la Terre ayant bénéficié de concours de circonstances particulières. Une planète viable nécessite un puissant champs magnétique afin de stopper les rayons mortels venus des étoiles (ultra-violets, rayons gamma..), ainsi qu'une masse suffisante pour retenir une atmosphère où l'oxygène et un effet de serre puissent s'y maintenir des milliards d'années consécutives (ce dont n'a pas bénéficié Mars).
Il faut donc bien comprendre que par "formes de vie", les satellites de notre système solaires ne doivent, au grand maximum, n'abriter que des bactéries, tout au plus des crustacés de grandes profondeurs vivant dans l'obscurité et se nourrissant de soufre, de méthane ou de métaux divers.
En tous les cas, pas de formes de vie de surface sous ces latitudes brûlées par les rayons du Soleil.

Cela étant, si il y a bien des formes de Vies, même à l'état de bactéries, cela laisserait penser que la Vie est présente dans tout l'univers.. de quoi enflammer tous ceux qui sont en quête d'extra-terrestres.

Lee Rony 03/09/2015 23:28

Probablement sommes-nous la seule forme de vie complexe de notre système solaire. d'autres existent probablement ailleurs et sous des formes difficiles à imaginer, lumineuse, gazeuse, ça changerait de la nôtre qui est plutôt odieuse, vaseuse...
et j'en passe.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages