Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 07:14

역린 (Yeokrin ; La colère du roi) – Lee Jae-gyu – 2014 - 135'

''J'ai tellement peur que je préfère mourir'' c'est ce qu'affirme le prince Jeung-jo (정조왕) en février 1775, il sera pourtant roi !

Dans sa chambre il s'entraîne. Prendre soin de lui, rester en forme fait partie de ses obligations, néanmoins pour le faire discrètement il porte sur lui des poids afin d'endurcir son corps. Seul son valet est au courant.

Hong, le chef des garde lui annonce qu'il est l'heure de se rendre à la salle commémorative.

Complot et menaces autour de son trône sont monnaie courante, en particulier le général Koo, trop proche de la reine douairière qui aimerait bien se débarrasser de lui.

Le corps de son grand-père, lequel fit exécuter quelques années plus tôt le prince hériter Sado, fils de Yeong-jo et père de Jeong-jo, repose dans la salle des commémorations et le prince est là pour lui rendre les hommages dus.

Ailleurs des voyageurs traversent un lac sur l'embarcation faisant des va et vient dans ce but. Un homme est assis.

Dans la salle le nouveau roi est accueilli par une jeune femme qu'il doit pourtant appeler grand-mère, ce qu'elle est, par mariage bien sûr. C'est justement elle qui complote et voudrait bien éliminer ce Jeong-jo qui est en travers de son chemin.

La nuit promet d'être longue et la journée qui s'annonce plus encore. L'avenir est instable tant les oppositions sont nombreuses. Le pouvoir excite les convoitises et les factions derrière des apparences policées essaient d'influencer, ou faut-il dire, manipuler, le monarque.

La vie des enfants est rarement facile en ce temps, à fortiori pour les esclaves qui n'ont pour nom qu'un numéro et sont marqués au fer rouge pour ne pas oublier qui ils sont devenu au détriment de ce qu'ils étaient auparavant.

Si nous avons vu la ''grand-mère'' du roi celui-ci n'en a pas moins une mère, la duchesse Hae-kyung qui vient le prévenir d'un mauvais pressentiment. Il n'est à cet instant que 7 h 45. la cour bruisse d'intrigues et d'espions les rapportant à la partie adverse, tout en espérant être le premier à frapper, sans que cela soit trop visible.

Que le doute subsiste n'est pas important, qu'une preuve soit apporté ferait mauvais genre.

À 9 h 15 le chef des gardes rencontre le général Koo, pions se jaugeant sur un échiquier qu'ils ne comprennent pas. Partout dans le pays des regards s'affrontent, des menaces sont sous-entendues. Le temps semble ralenti et les pièces se mettent en place, bougent, se déplacent, jouant d'un avantage ou d'un risque. Pas de réel affrontement, sinon un mort par-ci par-là, mais cela ne se remarque pas.

Les appétits s'aiguisent plus facilement que des épées et l'homme de confiance peut se révéler un assassin attendant l'ordre d'entrer en action, même si c'est une enfant de 10 ans.

Le ver est dans le fruit, et il n'est pas tout seul, ce qui n'est pas grave puisque ce fruit là est toxique !

La journée continue, comme dans une partie d'échec c'est la fin qui est la plus risquée, les stratégies sont prêtes, chaque camp est sûr d'avoir bien choisi, de maîtriser la situation.

Ils ne peuvent avoir tous les deux raison !

La nuit approche, la douairière a prit sa décision et donne son ordre au général Koo et à ses troupes qui attendent en périphérie de la capitale : destruction !

 

 

''Faites de votre mieux, même pour ce qui est insignifiant... le monde changera ! ''

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages