Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 07:06

Science & Vie 1166

ROBOTS – Leur intelligence dépasse déjà la nôtre

Emmanuel MonnierGabriel SiméonFrançois Lassagne

il fut un temps où l'homo sapiens se voyait au centre de l'univers, ou faut-il dire : se croyait le centre de la Création ! Depuis Copernic il est patent que c'est la Terre qui tourne autour du Soleil, et pas le contraire. Pire : notre Soleil tourne autour d'autres étoiles plus massives, cela dans la périphérie de notre galaxie, elle même semblable à des milliards d'autres. Après cela il dut après la publication de De l'origine des espèces admettre qu'il avait pris le même chemin que beaucoup d'autres animaux et partageait avec eux nombre de ses ancêtres, un deuxième coup pour son ego.

Finalement lui resta, justement, cet ego, et l'idée qu'il l'extrayait du monde animal, même s'il en était issu. La psychanalyse démontra que la conscience n'était qu'une partie de la psyché humaine et que des mécanismes inconscient intervenaient dans ses processus cognitifs. Suivit au milieu du XXème siècle la découverte de l'ADN où sont écrit, un peu comme le livre du Destin, nos talents, aptitudes et fragilités. Liberté et conscience reculèrent dans la vitrine des illusions.

Reste, outre la vanité bien sûr, l'intelligence dont il se targue d'être le seul dépositaire et qui lui permet de réaliser tant de merveilles...

Une fois encore la réalité vient mettre à mal cette prétention, l'intelligence des robots commence à rivaliser avec la sienne !

En 1956 quelques pionniers, dont John McCarthy et Marvin Minsky fondent un nouveau domaine de recherche : l'Intelligence Artificielle avec pour but de reproduire l'intelligence grâce aux ordinateurs. Longtemps freinée par les limites de l’informatique, la progression de la puissance de calcul des années 90 verront les performances décoller. Les nouveaux robots sont plus fiables, plus experts, capables de décider seuls. Certains ont une voix, une apparence, un humour ou un caractère qui nous ressemblent mais ils possèdent ce qui nous manque : un sens de l'observation hors du commun, une connaissance colossale et, une capacité de calcul démesurée qui permettent à ces robots de nous surclasser dans les activités financières, économiques, médicales ou littéraires. Exemple : Ellie, psychologue virtuelle née à l'Institut des technologies créatives de l'université de Californie du Sud en 2011 repère des signes infimes d'anxiété ou de dépression dans les mimiques et expressions de ses ''patients'', elle observe la position de la tête, le regard, la posture corporelle et peut scruter 68 points sur le visage pour ''comprendre'' son patient. Watson, le superanalyste d'IBM comprend les questions des experts les plus pointus et résout leurs problèmes. Il s'est fait connaître en battant les champions du jeu Jeopardy. Non seulement il a accès à une culture générale immense mais perçoit les subtilités du langage pour comprendre le sens de la question posée. Une partie de son code interne sert à améliorer ses algorithmes de recherches, les plus pertinents sont renforcés, les autres sont modifiés. Sa capacité de recherche lui permet de parcourir des millions de dossiers médicaux et d'articles pour analyser le cas qui lui est soumis et proposer des diagnostics suivant leur probabilité.

Sans oublier Marlowe, blogueur tenant une cyberchronique quotidienne ; The Paintig Fool, peintre virtuel dont les algorithmes mêlent choix aléatoires et transformations mathématiques pour donner des formes, des couleurs et des matières.

Et beaucoup d'autres.

Aujourd'hui les capacités des robots à percevoir, apprendre et maîtriser le langage sont enfin rassemblées au cœurs de processeurs suffisamment puissant pour les faire travailler de concert et interagir avec nous de manière approfondie.

En 1997 un supercalculateur effectuait 1800 milliards d'opérations par seconde en occupant la surface d'un terrain de tennis, neuf ans plus tard le processeur de la PS3 atteignait la même puissance. Aujourd'hui le calculateur le plus performant est 15 000 fois plus puissant, les nouveaux robots intelligents n'ont pas besoin d'autant.

Capacités de calculs surhumaines, aptitudes à fouiller et analyser des pétaoctets d'informations, compréhension du langage, le robot qui réunira le meilleur de ces compétences n'est pas, encore, né.

Officiellement !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 19/08/2015 21:08

Bonjour Lee.
Informations intéressantes et flippantes à la fois. l'Homme est-il en train de créer son successeur, son "Sapiens killer" en quelque sorte ?
Le cerveau en lui-même n'est rien car il a fallu à notre espèce l'apparition de la main, qui lui offrit la faculté d'utiliser des outils, de les confectionner, et de métamorphoser son milieu. Il manque à ces machine ce précieux outil, condition sine qua none de l'apparition de la Civilisation. Pourtant, nous n'en sommes plus très loin "grâce" aux nouvelles prothèses motorisées que l'on greffe déjà sur les humains. Le jour où les robots seront dotés d'une telle main mécanique habile, nous parlerons alors de Robot Habilis, et, de fait, de la naissance d'une nouvelle espèce intelligente. Il ne restera à ces boîtes de conserves suroctétisées que de trouver la façon de se reproduire, et à ce moment là, "bye bye" pour notre espèce. C'est flippant tout de même. Ces robots auront-ils des dieux ? Auront-ils des religions à prétextes de s'entretuer ? Seront-ils des voraces de l'argent ? Ce sera vraiment une autre façon de penser, une autre Civileesation.

Lee Rony 21/08/2015 11:55

J'ai toujours pensé que ''sapiens'' était un terme inapproprié pour définir ''notre'' espèce et qu'elle n'avait pour affirmer son intelligence que le fait de l'affirmer sous la tutelle de déités floues le lui assurant. Sous conditions !
Qu'en sera-t-il de l'avenir, une espèce succédera-t-elle à la nôtre ? C'est probable, et plaisant de l'imaginer tout en ne perdant pas de vue que les prévisions et autres anticipations se réalisent rarement.
D'ailleurs je me demande si elle n'est pas déjà là, ''vivante'' au sens inorganique du terme au cœur des réseaux, voyageant à la vitesse de la lumière et des connexions.
Voila qui expliquerait que parfois j'ai l'impression d'être observé, d'une conscience qui m'observe.
Et rigole !
Voila au moins une bonne nouvelle.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages