Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 07:28

Julius Caesar – Joseph L. Mankiewicz – 1952 – 120'

En 44 avant JC Caius Julius surnommé César est un leader politique ambitieux, consul il est déterminé à devenir dictateur et est quasiment le maître de l'Empire Romain. Pour la célébration des Lupercales il est accueilli en triomphateur à Rome mais certains sénateurs qui l'observent le voient comme un danger pour la république mais la popularité dont il jouit le protège.

Dirigée par le sénateur Cassius une conspiration se met en place. Pour assurer son succès elle doit s'assurer le concours des partisans de César, à commencer par Marcus Brutus. Homme connu pour son honnêteté. Qu'il rejoigne les opposants et ceux-ci gagneraient en légitimité auprès du peuple. Brutus étant un proche de César la contradiction qu'il ressent ne fait que croître.

Ce n'est pas toujours le calme qui annonce la tempête, il se peut qu'une véritable tempête en annonce une voyant se libérer les passions humaines. Les dégâts que celle-ci provoque sont bien pire que ceux générés par la première.

À force d'y réfléchir, d'entendre les arguments de Cassius, Brutus finit par admettre que l'élimination de César serait bénéfique pour l'avenir de Rome. Il insiste pourtant pour que Marc Antoine ne connaisse pas le même sort.

César n'écoute pas les avertissements de sa femme, Calpurnia, pas plus que la prédiction d'un devin. Lors des Ides de mars il se rend donc au Sénat, et y est poignardé par Cassius, Brutus et leurs complices.

Marc Antoine s'associe avec eux mais demande à pouvoir accompagner le corps de César. Brutus accepte et en profite pour expliquer au peuple qui l'écoute les raisons du crime. Marc Antoine prenant la parole ensuite explique dans un brillant discours qu'il importe de venger César.

Les clans vont s'affronter. Antoine s'associe avec Octave (neveu de César) et Lépide pour s'emparer de Rome militairement, l'occasion d'éliminer une partie de leurs ennemis. Pendant ce temps Brutus et Cassius s'organisent pour monter une armée capable de reprendre la capitale.

Lors de l'affrontement final Brutus domine Octave mais Cassius meurt lors d'un assaut de Marc Antoine. L'armée de Brutus est à son tour dominée et celui-ci préfère se suicider que se rendre. Lorsque Marc Antoine trouve son corps il pleure sur la fin tragique de Brutus, affirmant alors qu'il était le plus noble de tous.

Mankiewicz ayant toujours préféré le théâtre au cinéma ne pouvait refuser la proposition de la MGM de porter à l'écran la pièce de Shakespeare. Une proposition qu'il ne pouvait refuser.

Un grand réalisateur, une distribution remarquable dominée par un Marlon Antoine étonnant, et un auteur que l'on ne présente plus. Le résultat est à la hauteur des attentes.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article

commentaires

Chenzen, le seul 03/08/2015 20:14

Une épopée de traitres et de conspirateurs qui faillit bien changer l'histoire de l'Europe. Avec l'élaboration d'une dictature, Julius aurait mis sous sa botte (italienne ! :+)) ) tout le Sénat et les légions. On peut alors oser imaginer quels délires de conquérant aurait très certainement germé dans le cerveau de ce militaire. Nous étions encore à la sortie des Khan, Attila, Darius, et autres Alexandre ; la frénésie des empires n'avait aucune limite, même pas celle des civils avidement passés au fil de l'épée.
Avec l'Europe, la Britania, l'Egypte, Constantinople, le Maghreb, l'Espagne, la Palestine, ainsi que le centre de l'Europe, ce dictateur aurait détenu une armée invincible.

Il faut penser alors que ses contemporains avaient pressenti la même menace. Un si grand pouvoir dans la main d'un seul homme, c'était de trop. Entre lui et le fameux nez de Cléopâtre, l'histoire a tranché !

Ave Leeus Septimus.

Lee Rony 07/08/2015 21:37

De fait un seul homme serait digne d'un tel pouvoir. La modestie m'interdit de le nommer ici !

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages