Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 07:39

Pour la science 445 – 2

Le buissonnant rameau humain

Dans les années 60 il était admis que plus un fossile préhumain était ancien plus il ressemblait à un grand singe. La vision s'est modifiée depuis, plusieurs espèces préhumaines et humaines ont foulé simultanément notre planète. La génétique a également prouvé que les ancêtres des hommes modernes cohabitaient avec d'autres espèces, dont Néandertal ou Denisova.

Dans la grotte de Malapa deux fossiles d'une espèce inconnue d'australopithèques ont été découvert : Australopithecus sediba. Deux squelettes assez complets beaucoup plus intéressants que quelques os d'individus difficiles à différencier. Leur découvreur Lee Berger a avancé qu'ils seraient les ancêtres directs du genre Homo.

L'importance phylogénétique d'une espèce préhumaine diffère selon qu'elle est l'ancêtre directe du genre Homo ou pas. La question se pose donc de savoir si cet ancêtre est un grand-parents ou un grand oncle.

Pour mémoire, mais vous le saviez sûrement, les australopithèques sont des hominines, c'est-à-dire des hominidés non arboricoles. À cette époque c'est l’arbre de la vie de Darwin qui faisait autorité. L'ensemble des espèces vivantes ou éteintes y sont reliés, les vivantes sont sur l'extérieur de la ramure, les espèces éteintes sont près du tronc. Le rameau humain était simple : à sa base se tenait Australopithecus qui avait été remplacé par Homo erectus, humain au cerveau plus gros originaire d'Asie qui avait évolué en Europe pour donner l'homme de Néandertal lui-même ancêtre de l'homme moderne.

Cette vision changea avec la découverte par Louis et Mary Leakey de nouveaux hominines dans les gorges d'Olduvai en Tanzanie. La quête de fossiles se déplaça d'Afrique du Sud vers l'Est où elle fut favorisée par leur situation géologique. Les sédiments et cendres volcaniques permettant une datation plus précise. Cette spécificité permit d'établir que des espèces préhumaines et humaines furent contemporaines sur une période allant de 4 à 1 million d'année. La présence simultané d'espèces différentes qui cohabitèrent permet d'affirmer qu'une au moins ne fait pas partie de nos ancêtres directs.

Au fur et à mesure des découvertes il s'avère que le rameau humain d'alors ressemblait à un buisson. Une découverte qui n'aurait pas due être surprenante car le buissonnement évolutif semble avoir été la règle au sein des groupes de mammifères dans le passé. La plupart des espèces de mammifères qui peuplaient la Terre il y a plus d'un million d'années n'ont plus de descendants, pas de raison de s'étonner qu'il en aille de même pour les hominines.

La compétitivité a pu favoriser leur diversité, chacune devant s'adapter à un environnement différent pour éviter une concurrence mortifère avec pour résultat des caractères physiques variés, des cultures trop éloignées qui empêchèrent un métissage nécessaire à la formation d'une seule espèce.

La science permet aujourd'hui d'étudier différences et ressemblance entre fossiles tant à l'échelle moléculaire qu'à l'échelle anatomique. Concernant les premiers hominines les données génétiques manquent, pour l'instant. Une ressemblance physique ne permettant pas d'affirmer une histoire évolutive partagée.

Pour Bernard WOOD, l'auteur de l'article, il ne fait pas de doute que d'autres hominines seront découverts dans le futur. Les recherches dans des terrains antérieurs à 3 millions d'années, plus difficiles à explorer, ne manqueront pas de nous en apprendre davantage. De plus 3% seulement de la surface de l'Afrique a été explorée, au vu du nombre de trouvailles déjà faites on peut faire une projection quantitative pour les années à venir. La difficulté pouvant être de se rapprocher du point de divergence entre humains et chimpanzés, et bonobos, et de faire la différence entre l'un et les autres.

Et pour revenir à nos individus découvert à Malapa, impossible d'affirmer s'ils font ou non partie des ancêtres du genre Homo.

L'histoire continue de s'écrire !

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages