Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 08:00

Pour la science 445 - 5

L'émergence de la coopérationFrans de Waal

L'évolution ne se limite pas au physique mais provoque des modifications culturelles et/ou sociales, une progression des compétences qui firent que l'humanité devint (certains le regrettent) dominante. L'explication habituelle est que nos ancêtres auraient conquis la nature et éliminé les espèces concurrentes.

Ce scénario est remis en cause. Nos ancêtres étant trop vulnérables pour dominer une savane où le danger était omniprésent. La qualité qui lui permit de s'imposer était plus probablement l'esprit de coopération que notre penchant pour la violence. Qualité aux racines anciennes mais que les humains exploitèrent avec bénéfices (pour eux!). Eux seuls ont une moralité complexe qui met l'accent sur la responsabilité vis-à-vis d'autrui et qui se traduit par la réputation et la punition. Il existe beaucoup d'exemples d'individus risquant leur vie pour en sauver une, ou plusieurs autres.

Pour comprendre ce comportement il n'est pas inutile d'aller voir si nos cousins évolutifs, chimpanzés et bonobos, le connaissent aussi.

Au Centre Yerkes l'auteur de cet article aperçoit de son bureau Peony, femelle chimpanzé souffrant de rhumatismes souvent aidée dans ses déplacement par une plus jeune avec laquelle elle n'a aucun lien de parenté. La coopération entre primates est largement documentée amenant à 3 conclusions : La coopération n'exige pas de lien de parenté, même si la famille est favorisée, elle ne se limite pas à celle-ci ; elle se fond souvent sur la réciprocité ; elle peut être motivée par l'empathie, une faculté partagée par tous les mammifères, des rongeurs aux primates. Ceux-ci peuvent se préoccuper du bien être des autres même ne manifestant pas de souffrance. Une tendance probablement développée à partir des soins maternels, nécessaires à tous les mammifères. De la souris à l'éléphant, les mères doivent réagir aux signaux de faim, de douleur ou de peur de leurs petits. Cette sensibilité et les processus neuraux et hormonaux qui la sous-tendent se son ensuite répandus au sein des sociétés animales.

La coopération procure d'importants avantages, d'où son expansion. Une action est coordonnée pour un profit partagé. Des expériences ont montré que les singes, les chiens et certains oiseaux sociaux rejettent une récompense quand elle est inférieure à celle d'un compagnon qui a exécuté la même tâche. Les chimpanzés et les humains peuvent modérer leur part du butin collectif pour éviter de frustrer les autres.

S'il fallait trouver une différence entre les humains et les autres primates ce serait sa faculté de collaborer avec des inconnus et des étrangers au groupe. Dans la nature où la compétition est grande cela est différent bien que des capucins et des bonobos puissent interagir avec des inconnus, échangeant service et nourriture. La répartition géographique intervient aussi pour réduire les rencontres intergroupes.

Bien sûr l'homo sapiens seul réalise des projets d'une complexité et d'une ampleur unique dans le monde animal.

Sans nier notre propension à la violence Frans de Waal est convaincu que l'origine de notre succès réside plutôt dans notre disposition à la coopération.

Les neurones sont plus efficaces quand ils travaillent ensemble !

Chez ceux qui en ont plusieurs, bien entendu.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages