Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 09:11

The Glass Menagerie – Irving Rapper – 1950 - 107'

Alors qu'il est en service dans la marine, Tom Wingfield se remémore sa vie dans un appartement délabré de Saint-Louis avec sa mère Amanda, et sa sœur handicapée Laura. Abandonnée par son mari, Amanda est contrainte de vendre des abonnements, le salaire de son fils employé dans un magasin étant insuffisant. Ce qui ne l'empêche pas de mépriser ses voisins de la classe laborieuse. Elle se fait du souci pour sa fille qui étudie pour devenir secrétaire mais n'est passionnée que par sa collection de figurines d'animaux de verre. Pour assurer l'avenir de Laura elle demande à Tom de trouver un garçon susceptible de la trouver à son goût.

Ce qu'il va faire en la personne de Jim O'Connor ! Or Laura se souvient de lui pour avoir été très populaire dans leur lycée. Feignant d'être malade elle refuse de se joindre au repas mais fini par céder aux demandes de sa mère qui s'arrangera pour les laisser tous les deux ensemble.

Jim est sympathique, pour se rapprocher de la jeune fille il s'intéresse à sa collection puis lui demande de danser avec lui. Peu douée et gênée par sa claudication Laura fait tomber une licorne qui en perd sa corne. Finalement cela lui apparaît comme un signe du destin, la figurine devient un cheval normal, ne peut-elle être elle aussi normale ?

Jim propose à Laura de l'accompagner à la salle de bal "Paradise", Amanda est contente, jusqu'à ce qu'il lui dise être fiancé avec Betty. Laura lui donne la licorne cassée et l'invite à revenir un jour avec sa fiancée, mais après son départ, sa mère accuse Tom d'avoir donné à sa fille des illusions. Heureusement Laura est plus compréhensive. Apparemment délivrée de sa claudication et retrouvant une confiance en soi, Laura attend la visite d'un autre soupirant dans un final optimiste et décalé.

 

The Glass Menagerie – Paul Newman – 1987 – 134'

Ultime réalisation de Paul Newman, injustement oublié comme réalisateurLa Ménagerie de verre est une nouvelle adaptation de la pièce de Tennessee Williams et une des plus réussie, sans doute parce que plus récente que les autres et s'étant débarrassée des codes et d'une façon de faire désormais désuète. Ici les sentiments peuvent s'exprimer sans exubérance ni outrance. Newman a bien retenu la leçon des grands réalisateurs avec lesquels il eu la chance de travailler et eut la chance de travailler avec Michael Balhaus chef opérateur de grande qualité.

Tom (John Malkovich) se dirige vers la maison de son enfance dont il ne reste plus que des ruines. La caméra le suit alors qu'il y pénètre puis s'introduit dans l'appartement qu'il habitait avec sa mère et sa sœur. À l'intérieur il pourra raconter la période qui le vit quitter la maison pour tenter d'exister par lui-même.

Le film respecte la pièce dans sa construction et son découpage. Dans un premier temps nous faisons connaissance avec les personnages, leurs ambitions, rêves, caractères, les chaînes qui les retiennent dont Tom voudra se libérer. Par la suite l'histoire elle-même prend forme et se rapproche du film précédent. C'est la rencontre de Laura et de Jim O'Connor. Nous voyons comment la mère essaie de caser sa fille, ou peut-être de s'en débarrasser. Femme dont la situation est loin d'être ce qu'elle aurait voulu, et ce qu'elle fut à une meilleure époque, elle domine et dirige son petit monde et manipule ses enfants comme sa fille le fait de sa propre ménagerie de verre.

 

 

 

 

La licorne qui se brise est à l'image des protagonistes qui cherchent à se libérer d'une caractéristique qui les emprisonne. La ménagerie n'est plus de verre mais de chairs et d'âmes qui cherchent une réalité difficile à (re)trouver malgré, ou à cause, d'une fragilité qui craint de s'exposer.

 

Deux versions, deux visions d'époques différentes qui en disent aussi long sur elles-mêmes que sur la pièce de Williams, elle même représentative de son temps.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages