Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 07:28

Matthieu Delaporte – 2014 – 118'

Être ou ne pas être ? La question est bien connue mais y répondre reste difficile. Surtout pour Sébastien Nicolas dont la réponse favorite semble être, être oui, mais quelqu'un d'autre.

Sa position d'agent immobilier lui permet de rencontrer beaucoup de gens, de pouvoir les observer et de conserver les clés des appartements qu'il vend. Ainsi, quand une rencontre l'inspire se retire-t-il dans le sous-sol de sa grande maison. Là il fabrique un masque, une perruque, le nécessaire pour se grimer et ressembler à la personne observée. A condition que celle-ci lui ressemble quelque peu bien sûr. Ainsi cet homme qu'il regarde partir, chez qui il pénètre pour voler un peu de son existence, jusqu'à sortir en restant grimé.

C'est prend un grand risque, même dans une ville comme Paris. Et il aura bien de la chance d'échapper à quelqu'un qui le reconnaîtra pour celui qu'il copia, lui couru après pour comprendre qu'il n'avait affaire qu'à une copie.

Sa vie se déroule ainsi, voleur d'autrui pour respirer avant de retrouver la banalité d'un quotidien routinier.

Un jour il reçoit l'appel de la représentante d'un célèbre violoniste à la retraite après un accident qui lui couta, entre autre, deux doigts. Pour jouer du violon c'est gênant.

La rencontre est pénible, Henri de Montalte est un homme qui n'aime pas les hommes, ni les autres, ni lui-même. Il n'aime que la musique et, dit-il, ''le genre humain n'est pas mon genre !''

J'aurais pu le dire !

Mais je ne suis pas violoniste.

La ressemblance est grande entre les deux hommes et la tentation est grande pour l'un d'usurper un peu de la vie de l'autre, surtout si celui-ci vit en reclus et ne sort que pour promener son chien.

La meilleure activité qui soit.

Malgré la misanthropie de de Montalte les deux hommes s'entendent. Il est satisfait de l'appartement, immense, que l'agent immobilier lui a trouvé. Pour celui-ci l'opportunité est trop belle. Les choses vont pourtant se compliquer quand l'ancienne compagne, et mère de son fils, vient voir de Montalte chez lui, alors que Sébastien s'y trouve, caché. Quand il sortira, discrètement il tombera sur celle-ci et ira boire un verre avec elle. Histoire de faire connaissance sans doute, d'assurer que son interprétation est bonne. Jouer pour soi est amusant un instant mais devant un public qui connaît l'original c'est encore plus plaisant.

Nicolas ainsi franchit une frontière qui ne permettra aucun retour. Il reverra la jeune femme, en mauvaise santé et désirant que son enfant, lui aussi musicien aspirant concertiste, connaisse son père.

Le jeu se complique pour Sébastien Nicolas.

Rester soi, devenir l'autre, c'est la question à laquelle il va devoir répondre, surtout quand...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages