Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 07:33

ベルセルク - Kentaro Miura – 1989 – 37 volumes (en cours) publié en France par Glénat

Dans un univers médiéval et fantastique Guts est un jeune homme, mercenaire qui se retrouve dans la Troupe du Faucon, engagée auprès du royaume de Midland, après un pari perdu. Il y rencontre Judo, Rickert, Pippin, Casca et Griffith, son chef qui possède l’œuf du conquérant, un pendentif magique. Le premier nommé se caractérise par la possession d'une immense épée dont le maniement demande une force colossale et s'il n'avait rencontré Griffith qui a entrevu son potentiel qui sait ce qui lui serait arrivé. La relation des deux est forte, camaraderie de soldats qui dépendent l'un de l'autre sur le champ de bataille, et peut-être plus encore. Le second espérant utiliser la force du premier pour satisfaire son ambition.

En Scandinavie, à l'époque des Vikings, le berserk était une rage considérée comme divine mais provoquée par des produits qui l'étaient moins, le berserker devenait alors un guerrier dont rien ne pouvait assouvir la furie tant qu'il était sous l'emprise de cette folie homicide, il ne ressentait ni peur, ni pitié, ni douleur.

Ce qui ne l'empêchait pas de mourir s'il était gravement blessé.

Pas de surprise donc à la lecture de ce manga dont les héros semblent parfois possédés d'une fureur meurtrière qui ne s'arrête qu'avec l'épuisement de son effet, de leurs forces, et de l'imagination du scénariste. À croire que c'est lui que la colère domine tant la violence est omniprésente avec son cortège d'exactions : viol, inceste, infanticide, tortures... Et j'en passe !

Guts et ses amis vont connaître bien des vicissitudes, combattre bien des adversaires, se retrouver dans des situations dont ils paraîtront ne pas pouvoir sortir. Accepter de libérer sa rage devient nécessaire pour survivre, avec la possibilité qu'elle dévore l'âme de celui qui s'y risque. Vouloir le bien n'est pas le gage de la maîtriser, qu'à-t-elle a faire de ces notions humaines sans signification pour elle. Elle promet tant, ouvre la porte sur tous les avenirs espérés et si la conscience devine que ce sont des mensonges elle peut avoir envie d'y croire, juste le temps d'avoir l'illusion d'avoir réussi, juste avant que la porte de l'Enfer ne se referme derrière soi.

Guts sait ce qu'il doit à Griffith mais découvre aussi que la liberté est la condition pour qu'il affronte son destin. Reste à oser s'en saisir !

Pouvoir ouvrir une fenêtre sur le passé je pense qu'en me regardant écrire il y a quelques années j'aurais l'impression d'être un berserker possédé d'une rage impossible.

Sans avoir rien absorbé pour cela.

Ce qui est encore plus inquiétant !

Vous aimez la densité dans l'action, la brutalité dans le dessin et l'ombre qui vous invite ? Ce manga vous attend.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages