Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 08:00

(도희야) July Jung – 2014 - 119'

Lee Yung-nam est mutée dans le commissariat d'une petite ville portuaire loin de la capitale coréenne à la suite d'une affaire de mœurs. Son premier contact avec la région consiste à rouler dans une flaque en aspergeant une jeune fille qui jouait avec une grenouille.

Plus tard elle fera connaissance avec ses subordonnés du, petit, poste de police puis des habitants dont quelques-uns sont plus marquants que les autres. En particulier elle va remarquer une jeune fille, celle-là même qu'elle aperçu sur le bord de la route et qui s'était enfuie après qu'elle se fut arrêtée.

Elle la voit agressée par d'autres élèves de son lycée, mettant fin à l'incident elle prévient les voyous qu'ils auront affaire à elle s'ils continuent.

Un soir, alors qu'elle vide une bouteille d'eau préalablement remplie de soju afin de dissimuler la vraie nature de ce qu'elle absorbe, quelqu'un frappe à sa porte. C'est justement la jeune fille, Do-hee, en question qui s'est enfuie de chez elle où elle est régulièrement battu par un homme qui pourrait être son père sans que l'on puisse en être sûr. Lequel est le seul jeune resté sur place pour faire vivre de la pêche le village en employant des étrangers en situation irrégulière qu'il peut ainsi menacer et exploiter sans que nul n'y trouve à redire.

N'est-ce pas nécessaire pour la survie de tous ?

La jeune policière va se prendre d'affection pour cette enfant solitaire et si régulièrement violentée jusqu'à l'accueillir chez elle.

Mais si personne ne dit rien les rumeurs vont vite dans une bourgade où l'inconnu(e) est une cible, surtout venant de la ville, et quand Yung Nam reçoit la visite d'une jeune femme venue de la capitale cela ne fera qu'empirer. Une adolescente avec une lesbienne, voilà qui ne peut qu'attiser craintes et médisances, et quand elle sera accusée d'avoir un comportement inapproprié avec Do Hee par son père qui voit là une occasion de se venger après que la policière l'eut fait arrêter pour employer des étrangers.

L'homosexualité est un sujet peu traité par le cinéma coréen et July Jung le fait avec délicatesse et distance dans un cadre représentatif d'une société acceptant mal certains comportements alors qu'elle en tolère d'autres : violence, alcooolisme, exploitation.

Néanmoins la fin est... à découvrir ! Ne croyez pas que je vais tout vous dire.

Le rytme est lent avec des accélérations brutales, dans une ambiance de regards qui ne vous lâchent pas, avec, parfois, une évasion vers la mer, vers un ailleurs que l'on devine aussi beau qu'inaccessible.

C'est le premier film de July Jung, réalisatrice prometteuse dont l'oeuvre doit beaucoup à Bae Doo-na (Lee Yung-nam) et Kim Sae-ron (Do-hee) deux actrices que j'apprécie beaucoup et dont j'ai évoqué certains précédents films dans ce blog. La seconde est au début d'une carrière prometteuse.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu Cinéma Corée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages