Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 08:28

David Ayer - 2014 - 135'

Norman Ellison est dans l'armée depuis huit semaines seulement et le poste qu'il se préparait à occuper était celui de secrétaire avec pour mission de taper 60 mots minutes. Une bonne moyenne !

Au lieu de cela, l'armée US manquant elle aussi d'effectif, il se retrouve muté au poste de mitrailleur dans un tank Sherman M4. La différence est grande ! Surtout pour lui qui est timide, respectueux et croyant. Des qualités qui n'aident pas alors qu'il se retrouve au cœur de l'Allemagne, en pleine offensive en ce mois d'avril 1945 alors que la guerre vit ses dernières semaines mais que les forces d'invasion rencontrent une résistance parfois fanatique.

Don Wardaddy Collier est le sergent qui commande ce char et son équipe, il vient de perdre un de ses hommes et Norman n'est pas exactement le soldat qu'il attendait. Mais puisqu'il n'a pas le choix...

Une nouvelle mission les attend, une de plus, avant la prochaine.

Dans la campagne se cache des unités allemandes blindées gênent la progression des troupes alliées, des tireurs, des canons, des tanks. Don et son équipe c'est le quotidien, pas pour Norman qui va, sur le chemin, hésiter à tirer sur un soldat ennemi qu'il a pourtant vu à cause de la jeunesse de celui-ci, qui en profitera pour détruire un blindé de la colonne américaine. Un moment d'hésitation, de scrupules qui coûte cher ! Mais les combats continuent, leprochain sera autrement plus difficiles face à des soldats cachés, entraînés et un char Tigre qui va détruire les 3 tanks accompagnant le FURY. Pour Norman c'est l'occasion d'entrer de plain pied dans le conflit, plus question de tergiverser, d'hésiter, malgré les victimes qu'il peut faire. Aidé par Wardaddy qui va un peu lui forcer la main !

Prendre une, petite, ville fait partie de la routine du combattant, entrer, progresser, réduire les poches de résistances, capturer les survivants et ceux qui se rendent. C'est l'occasion de ''sympathiser'' avec les civils, de faire des rencontres, brèves, avant de repartir pour une autre destination : un carrefour à tenir pour empêcher la progression d'Allemands se regroupant.

Un point à tenir à n'importe quel prix.

C'est dire que celui-ci risque d'être élevé.

La guerre n'est pas belle, même quand elle approche de sa fin et que chaque camp le sait. Certains veulent finir, d'autres résistent parce qu'on le leur demande, que c'est leur pays, qu'ils croient en ce qu'on leur a mis dans la tête. Mais tous, ou presque ont peur.

Pour survivre il faut s'adapter, laisser de côté ses idéaux, ses illusions sur la civilisation. ''Tu ne tueras point'' ? quand une mitrailleuse te vise et qu'il faut réagir vite la conscience réintègre le fond de l'esprit et l'instinct se repaît des illusions mortes. Norman va apprendre le coût de la guerre. Pour le spectateur, un siège de cinéma est plus confortable que celui d'un tank.

En espérant ne jamais connaître la rudesse de ce dernier.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages