Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 08:25

David Fincher - 2014

Les apparences sont trompeuses, c'est enfoncer une porte ouverte que de le rappeler. Ainsi celles entourant le couple formé par Amy et Nick. Grands, jeunes, beaux... tout était fait pour les réunir et qu'ils vivent heureux jusqu'à la fin de leurs jours, dans une belle maison entourés de leurs beaux enfants.

Mais cela n'aurait pas donné un bon film.

C'est le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, noces de bois, Nick se rend dans son bar ''The Bar'', où il retrouve sa sœur qui le gère avec lui, encore qu'il ne semble pas faire grand chose. Il semble peu heureux de la perspective de cette commémoration quand il reçoit l'appel d'un voisin qui lui signale que la porte de sa maison est ouverte et que son chat est en vadrouille.

Sur place Nick récupère son félin et explore la grande demeure en cherchant son épouse. À sa place il ne trouve que l'absence et une table en verre renversée et brisée. Que faire d'autre qu'appeler la police ?

Celle-ci explore la maison, farfouille partout, découvre une trace de sang dans la cuisine à une hauteur inhabituelle et dans un tiroir de la commode de la chambre une lettre marquée ''indice 1''. Nick explique alors que c'était la tradition, Amy aimait créer une sorte de course au trésor pour que son époux retrouve son cadeau. Les enquêteurs opinent, peu convaincus.

Tout de suite quelque chose sonne faux dans la présentation et l'enchaînement des faits et Nick n'est pas bon pour faire passer son inquiétude, de là à soupçonner qu'il n'en ressent pas il y a un pas que les médias ne se gêneront pas à franchir pour en faire un suspect alors que son épouse semblait si parfaite. D'autant qu'elle est connu dans le pays comme ayant inspiré ''Amazing Amy'', personnage de romans mettant en scène une enfant, et une enfance, idéalisées.

L'enquête précisera les circonstances de leur rencontre à New York, la maladie de la mère du marié, qui mourra du cancer qui la ronge, le retour dans le Missouri à la suite de leurs licenciements respectifs. La jeune femme était-elle aussi heureuse qu'elle voulait le montrer, le mari était-il aussi prévenant qu'il le paraissait, n'était-il pas sujet à des accès de violence, était-il fidèle, était-il heureux de la grossesse de son épouse ?

Nouvelle qui l'étonne mais il semble mal connaître sa femme, la meilleure amie de celle-ci par exemple ne paraissait être qu'une voisine qu'il saluait dans la rue.

Petit à petit sa culpabilité va se dessiner, les indices s'accumuler, comme si tout était fait pour conduire la police à arrêter Nick dont les défauts et manques sont de plus en plus flagrants.

David Fincher prend son temps pour nous montrer ses héros, montrant en transparence la réalité des pulsions qui les animent, des ambitions qui devenant autant de déceptions se transformèrent en poisons. Les médias ne sont pas épargnés et la prise de pouvoir de présentatrices qui jugent, commentent et condamnent sans se poser de questions mais en gardant un œil sur les courbes de l'audimat. Le monde n'est-il pas tout image, même, et surtout, en dehors du petit écran ?

Nick est-il aussi benêt qu'il en a l'air et Amy l'oie blanche qu'elle exhibe comme un masque cachant haine et rancœur ?

Est-elle morte ? Dans ce cas son mari est-il l'assassin, où ce mystère n'est-il qu'une mystification de plus dans une société où les illusions se superposent jusqu'à se demander si la vérité existe quelque part.

Et si elle ne serait pas encore pire !

Pas question ici de vous en dire plus, c'est dommage, tant le scénario est habile, à l'image du roman, la mise en scène subtile, mais Fincher excelle dans ce domaine, et les acteurs crédibles.

 

J'aime beaucoup la fin, inutile d'en dire davantage.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages