Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 09:09

Miloš Forman – 1984

1823 - Dans sa chambre un vieille homme crie ''Mozart, pardonne à ton assassin !'' Ses serviteurs essaient de lui faire ouvrir la porte mais entendent un cri avant que leur maître le fasse. L'huis enfoncé ils se retrouvent devant le corps ensanglanté de Antonio Salieri, musicien autrefois réputé.

Enfant Salieri désirait la gloire et la postérité et pensait l'atteindre en mettant son talent de musicien au service de dieu, créant ainsi des œuvres qui seraient immortelles. Et cela marchait, du moins juqu'à ce qu'apparaisse un jeune garçon répondant au nom de Wolfgang Amadeus Mozart, prodige que son père présente, ou exhibe, dans toute l'Europe alors que son propre géniteur méprise en lui déniant tout génie musical. Heureusement le décès de celui-ci permettra à Antonio d'entamer son chemin vers l'éternité, avec succès puisqu'il deviendra compositeur de la cour de Joseph II.

Tout se présentait donc pour le mieux, jusqu'à ce qu'apparaissece jeune homme, Mozart, dont la réputation ne fait que grandir. Salieri est effondré de voir un concurrentdont il réalise vite la supériorité. Raison de plus pour s'en approcher, pour s'en assurer d'abord, pour comprendre ensuite pourquoi ce jeune homme possède plus de talent que lui qui a pourtant tout sacrifié dans sa vie pour réussir alors que Mozart n'a pas eu à le faire.

Le privilège du génie !

C'est à une partie d'échec que nous assistons, entre celui qui veut, qui travaille, qui sacrifie et celui qui peut, tout simplement, parce qu'il dispose des qualités pour, sans avoir fait forcément grand chose pour les ''mériter''. Pour Salieri c'est une véritable injustice qu'il ne possède pas les dons qu'ils estime mériter alors que c'est le cas de son concurrent ! Lui est sérieux, laborieux, Mozart est drôle, parfois vulgaire, il profite de chaque instant, devinant peut-être que sa vie sera courte et sa postérité immense, alors que pour Salieri ce sera l'inverse, qu'il ne devra d'effleurer l'immortalité que par sa proximité avec Wolfgang. Encore que son nom ne sorte pas intact de ce film, loin de là. Encore que c'est F Murray Abraham qui reçut l'oscar du meilleur acteur et pas Tom Hulce !

La rumeur que Saliera aurait tout fait pour hater la fin de son concurrent est ancienne, elle fut reprise par Pouchkine en 1830 avant que Peter Shaffer ne la reprenne comme argument d'une pièce de théâtre porté à l'écran par Forman comme un affrontement de personnalités réunies par la musique, opposées par tout le reste, mais aussi comme le parcours d'un génie consumé par sa création plus que par l'opposition d'un jaloux.

Le film est à prendre pour ce qu'il est et non comme la relation d'une vérité qui semble fort différente. Salieri aida Mozart et assista à ses obsèques, quatre seules autres personnes peuvent en dire autant.

L'oeuvre de Wolfgang dépasse celle d'Antonio, pour autant cette dernière n'est pas dénué de qualité. Une fois le film revu essayez de la découvrir.

"Pardonnez-moi Majesté, je suis un homme vulgaire mais - je peux vous l'assurer - ma musique ne l'est pas !''

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article

commentaires

zenshen, le seul 24/02/2015 21:41

Excellente réalisation qui n'a pas perdu de sa beauté. Entre les prises de vue et la musique, c'est un superbe tableau d'émotions que nous propose Milos Forman.
Les deux principaux acteurs nous tiennent en haleine dans une intrigue qui passe peu à peu de la jouissance à la mort terrifiante. Un habile ballet suspendu sur un fil fragile ; qui de dieu ou de dieu survivra.
Le film ne se veut pas historique, l'Amadeus Mozart qui y est dépeint ne correspond pas vraiment à la réalité. Les amateurs de l'artiste le savent. Tant pis, on s'amuse et on tressaille, au plus profond de l'âme, à la moindre note musicale enchanteresse qui nous sublime vers des apothéoses angevines.

Réalisation cinématographique à voir et revoir.

Lee Rony 27/02/2015 17:06

La légende est souvent plus belle que la réalité et l'Histoire la retient souvent au détriment de cette dernière. Qu'importe, la musique de WAM se suffit à elle même.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages