Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 08:04

Il m'est toujours difficile de trouver un nouveau mode d'expression, depuis le temps que je pratique mon activité je reconnais avoir du mal à innover, à me remettre en cause, comme on dit. Ce n'est pas que je manque d'inventivité, au contraire, ma carrière le démontre. Reste que parfois je me retrouve face à l'appréhension de marcher dans mes propres traces, de refaire des gestes déjà exécutés il y a quelques mois, quelques années, et de garder dans l'esprit la sensation de l'échec. Bien sûr nul ne m'oblige à innover, nul ne me contraint à être créatif, nul ne m'astreint à forcer les limites de mon imagination. Nul, hormis moi-même et la certitude que refaire serait reculer, que répéter serait régresser, que recommencer serait m'avouer qu'aller plus loin m'est impossible. C'est le point important, cette malédiction qui occupe ma vie et m'anime, sans cela le poids de la banalité serait insupportable.

 

Quand j'ai commencé, jeune, l'énergie qui me poussait semblait illimitée, le besoin de m'exprimer impérieux, exigeant, venant d'ailleurs, tirant les fils de besoins qui m'animaient avec tant de force que pas un instant je n'ai pensé les rejeter.

 

Avec le temps ma palette s'élargit, j'appris à combiner mes idées, à structurer les mises en scènes et dispositions de mes partenaires en fonction de ce que je voulais dire. J'explorai tant et tant de modes, de techniques, d'envies ou d'opportunités qu'aujourd'hui il est normal que je connaisse des difficultés, comme au milieu d'une course avant que le tonus et la motivation reviennent.

 

Pour passer ce creux je regarde par-dessus le passé par dessus mon épaule, mettant dans une boite les réalisations faites par d'autres, à travers le temps, les pays et civilisations, l'Histoire n'en manque pas, remue l'ensemble et laisse le hasard choisir dans quelle ombre plonger mon inspiration en m'imposant de trouver ma propre interprétation cherchant à travers celle-ci à m'emparer d'une âme pour mieux comprendre la mienne.

S'il y a quelque chose à comprendre !

 

Que puis-je décrypter de mystères qui me dépassent, moi qui voit l'univers au travers du prisme de mes délires, dirigé non par des fils mais par des chaînes, mû non par mon désir mais par des injonctions basiques venues de si loin que je ne sais pas, que je ne veux pas savoir. Esclave ? L'être est plus facile. Je ne peux tirer sur ces chaînes pour les arracher, qui possède cette force ? Je pourrais m'en saisir, les suivre, m'enfoncer dans une nuit dont je ne reviendrais jamais.

 

Je n'aurais jamais cette volonté, ce courage, ou les deux, tout juste feins-je de croire en mon destin pour ne pas tenter de trouver un autre chemin.

 

Les mots m'ont entraînés plus loin que je l'attendais. Ils ne sont pourtant pas mon instrument de prédilection.

 

Cette urne est une bouche murmurant des propositions si obscènes et tentantes que je ne peux refuser.

Ma main hésite, saisis un papier, l'extrait, le déplie, lis un nom.

Je l'attendais depuis le début : JACK.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Kenzen, le seul 09/01/2015 18:52

Bonjour Leerony,

très très beau texte que je savoure, comme tant de tes autres, avec toujours le même délice, celui qui fait du coin de la bouche l'histoire des non-dits. Aah, si le monde pensait comme toi, si le monde pouvait être toi, chacun pourrait être chaque jour un autre lui-même.

A propos de Jack, n'est-ce pas l'Eve entreur ?

Lee Rony 11/01/2015 19:14

Mon cher et vieil ami dont le fantôme se promène dans les rues de Whitechappel.
Notre Mère à tous n'est-elle pas cause de nos errements ? si ce c.. d'Adam n'avait pas goûté à la pomme nous ne serions pas là.
Finalement elle a probablement bien fait.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages