Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 09:00

Des hommes sont réunis dans un appartement discret, ils observe une jeune femme s'exhiber, une autre s'approche, elle porte un plateau d'argent avec une cloche qui pourrait garder un plat au chaud.

Une araignée va en sortir...

Adam est un simple professeur d'histoire, il mène une vie banale et routinière avec sa petite amie. Un jour, sur le conseil d'un collègue il loue un film, tourné localement. Il le regarde tranquillement mais en pleine nuit se relève et rallume son PC pour revisionner le DVD. Quelque chose a retenu son attention, finalement il retrouve la séquence qu'il cherchait. Là, sur l'écran, le groom, pas de doute, c'est lui, ou son sosie parfait.

La chose l'interpelle tant la ressemblance est parfaite. Curieux il va chercher le nom de cet acteur, n'ayant jamais atteint le vedettariat, et regarder ses autres participation à des productions qui n'ont pas non plus connues le succès. Mais cela ne lui suffit pas, obsédé il va chercher sur le Net d'autres renseignements, ne trouver que quelques photos et l'adresse de sa maison de production. Quand il se rend à celle-ci, sise dans un immeuble gris dans un quartier qui l'est tout autant, il est reconnu par le concierge, si l'on peut dire parce que celui-ci le prend pour Anthony Saint-Clair, l'acteur en question, la barbe en plus. De toute façon les bureaux sont fermés le samedi mais, ça tombe bien, il y a une lettre pour lui.

Adam la prend, retourne à son véhicule, l'ouvre et découvre le nom véritable et l'adresse de son double. Pas question d'en rester là, il se rend à l'adresse indiqué, une tour immense, et grise, dans un quartier qui ne l'est pas moins. Avec le nom il a trouvé le numéro de téléphone, puisqu'il est là pourquoi ne pas tenter le coup ?

Une femme lui répond qui le prend pour son double, même voix, mêmes intonations. Il est désorienté, bafouille et raccroche non sans prévenir qu'il rappellera quand Anthony sera là.

Ce qu'il va faire. Saint-Clair ne va pas l'écouter et raccrocher en lui demandant de ne plus rappeler.

Avertissement qui ne sera pas écouté sinon le film en resterait là !

Finalement les deux hommes vont communiquer, se parler, se rencontrer, se confronter peut-être comme un individu face à son double sans qu'il sache s'il est bien lui-même où si l'autre est le vrai. Sa mère ne lui a-t-elle pas affirmé qu'il était son seul enfant, et elle sa seule génitrice ? 

Les araignées que l'on aperçoit semblent là pour incarner la peur d'un homme qui se sent prisonnier d'une vie qu'il subie, celle de professeur face à des élèves qui s'en fichent, rêvant d'une vie d'acteur au-dessus de ses moyens et talents. Est-ce la grossesse de sa femme qui lui fait ouvrir la fenêtre de l'imaginaire où la routine de son existence avec sa compagne ? Ne voyons-nous pas deux reflets se faisant face sans qu'aucun ait de réalité ?

L'image de fin lui apprendra qu'il ne fuir, sinon son destin, au moins ses responsabilités. Une toile est une prison rassurante, et puis, n'a-t-il pas la clé d'une évasion possible ?

Tous les grands événements et personnages semblent se produire deux fois, dit-il dans un cours, citant Hegel. Marx ajouta : La première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce.

Au final c'est la seconde qui l'emporte !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages