Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 08:00

À 260 kilomètres de Trelew (Argentine) ont été mis au jour les fossiles des plus grands dinosaures jamais découvert. Ceux de 7 adultes dont le fémur mesure entre 2,20 et 2,40 mètres ; de la tête au bout de la queue chacun devait mesurer environ 40 mètres pour une hauteur de 20 m au garrot et un poids de près de 80 tonnes. Ces géants vivaient dans les forêts de Patagonie il y a une centaine de millions d'années. Il semblerait que l'endroit était propice à l'existence d'animaux de cette taille, le précédent record pour un dinosaure, l'Argentinosaurus, mesurait environ 35 m pour un poids de 73 tonnes, environs !

Jusqu'alors il semblait que des centaines de facteurs chimiques étaient indispensable à la formation d'un embryon, une expérience vient battre en brèche cette croyance puisque deux sortes seulement de molécules, responsables du développement des stuctures dos-ventre et tête-queue, injectés dans une masse de 200 cellules souches suffirent à permettre la ''naissance'' d'un embryon de poisson zèbre.

Quel intérêt direz-vous ? Celui de pouvoir, bientôt, fabriquer des cellules de cœur ou de foie pour régénérer ces organes. Pas question bien sûr d'imaginer qu'un animal entier puisse être ainsi fabriqué...

vous aimez à procrastiner ? Comme tout le monde n'est-ce pas, et bien cette tendance viendrait de nos lointains ancêtres qui, dans un environnement peu sûr, devaient se concentrer sur l'instant présent. Le monde a changé mais cette tendance est toujours présente, nous incitant à repousser les décisions aux conséquences les moints immédiates. Il n'est que de regarder nos politiciens pour en être convaincus.

Vous avez entendu parle du réchauffement climatique et de ses effets, dangereux pour la plupart. Parmi ceux-ci la fonte des glaciers en Antarctique est le plus immédiatement visible. Les données compilées de 40 années d'observations des plus grands glaciers de la mer d'Amundsen prouvent l'amincissement des plates-formes de glaces, lequel accélère leur fonte pour provoquer à brève échéance la disparition de cette partie de l'Antarctique, laquelle provoquerait une hausse du niveau des océans de plus de 1 mètres avec les conséquences que l'on imagine pour des populations vivant sur des terres ainsi promises à l'inondation.

Les fientes de fumeurs sont partout, le nombre de celles déposées hors des endroits qui leur sont dévolus dépasse les 4 500 milliards, ce qui correspond à des milliers de tonnes de produits toxiques qui, ainsi libérés, contaminent notre environnement.

Les cerfs ont de la mémoire semble-t-il, aujourd'hui encore tous évitent la zone entre la République tchèque et l'Allemagne où se trouvaient à l'époque de la guerre froide des clotures électrifiées disparues depuis 1989. apparemment les biches apprennent à leurs petits le souvenir de la dangerosité du lieu. Ceux-ci les transmettent à leur tour.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai lu
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages