Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 07:57

Léon et Cléa se rencontrent entre deux portes. Lui se rend à une soirée chez un pote à lui, ou plutôt le pote d'un pote, mais une occasion de boire ne se refuse pas, et ce peut être l'opportunité d'une rencontre. Sur un malentendu... Vous connaissez la suite !

Elle ne pense qu'à se rendre aux toilettes, il faut dire qu'avec tout ce qu'elle a bu... il commence à la draguer, non sans lourdeur, ce qu'elle lui fait remarquer. Bref rien ne semble devoir se passer entre eux hors ce qui ressemble plus à un ring qu'au lieu propice à une rencontre.

Et pourtant ! C'est elle qui va renouer les fils d'un dialogue ressemblant plus à un duel qu'à un duo en lui donnant, ou faut-il dire en lui fourguant, son numéro. Pendant trois jours elle va se morfondre, regarder son smartphone sans que celui-ci sonne ou l'avertisse d'un message. N'y tenant plus elle envoie un texto, juste au moment où il s’apprêtait à le faire, écrit-il. Ainsi vont-ils communiquer par SMS jusqu'à ce qu'ils se souviennent qu'ils peuvent aussi le faire oralement.

Un premier rendez-vous, chacun découvre l'autre, lui est professeur de philosophie, ce que son comportement et son langage ne laissaient pas supposer, elle est avocate, et comme telle a la langue bien pendue. Chacun veut... mais sait-il ce qu'il veut, ce qu'il espère, ce qu'il redoute. Une rencontre n'est-ce pas l'opportunité de faire connaissance avec soi autant qu'avec l'autre ?

Entre conflits, mesquineries, engueulades et réconciliations sur l'oreiller. La vie du couple est passé au crible de l'humour et de la mauvaise foi. Alors que dans la réalité c'est souvent la seconde qui prime, sur une scène de théâtre tout est différent, les traits peuvent, et doivent, être grossis, les événements, caricaturés, le tout mené par deux comédiens qui donnent le meilleur d'eux même, dont, le soir où j'assistai à la représentation, l'auteur de la pièce : Emmanuel Vieilly, dont j'ai aussi vu il y a quelques mois ''Si je t'attrapes je te mort !'' le rôle féminin étant tenu, avec charme et conviction, 

 

par Amélie Robert que j'envisage déjà de retrouver, elle sur les planches et moi dans la salle, lors d'un prochain voyage à Paris. Ces rôles sont tenus en alternance par Florent Chesné et Dorothée Moreau.

Une petite salle permet une proximité avec les comédiens qu'une grande interdit.

Ambiance garantie et prix modique, ne vous privez pas si vous passez par la capitale d'aller à la Comédie des Boulevards.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans J'ai vu
commenter cet article

commentaires

A_girl_from_earth 25/10/2014 22:53

Je suis à Paris mais je pense très rarement aux sorties théâtre. Quelle erreur ! A corriger !

Lee Rony 04/11/2014 13:27

Alors que moi qui y vient de temps en temps seulement j'essaie d'en profiter autant que possible. Ceci explique cela. Certains théâtres ne sont vraiment pas chers en proposant des spectacles de qualité.

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages