Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 09:00

Alfred cessa de renifler, ce tic contracté durant sa jeunesse estudiantine au long de soirées cocaïnées, venait de lui passer d'un seul coup. À l'époque l'excès d'angoisses minait sa vie, ses origines le hantaient, sa nature l'inquiétait depuis qu'il avait appris que son père ne l'était pas et que sa mère était sa sœur, aussi.

Était-il elle, était-elle lui ?

Un séminaire pascuan l'avait convaincu, au retour il était passé par le Brésil, laissant dans un bocal le meilleur de lui-même.

Il se souvenait, du fond de la salle de réveil des murmures lui étaient parvenus dans une langue insaisissable.

''Saperlipopette'' pensa-t-il, ''c'est fait !'' l'évidence fut l'éclair lui montrant la vie qui l'attendait. Aux contraintes abandonnées d'autres leur avaient succédé mais le questionnement restait flou, comme une lumière trop violente pour être supportée, capable par son intensité de le griller sur place, tel un œuf au plat oublié sur la cuisinière sans attendre de secours.

Sa curiosité fut son bâton de pèlerin, la canne l'aidant à supporter le fardeau d'un destin ironique.

Avançant dans la vie, il avait rencontré Max, un grand président s'il en fut jamais qui avait fait de son club ''les heureux boulistes du bois'' le champion régional de lyonnaise, auquel il n'avait jamais avoué qui il était, par doute d'avoir une réponse à cette question plus que par peur d'être rejetée. Les hommes qui le devinaient l'appréciait, les autres la regardait avec interrogation ; nul, jamais, ne lui posa de question alors qu'elle n'attendait que cela.

 

Alfred baissa la tête, curieux que la douleur ne soit pas aussi violente qu'il l'avait attendu, par cause de l'être trop sans doute, son cerveau avait débranché les récepteurs concernés. De fait il n'était pas elle, elle n'était pas lui ; eux, peut-être, deux âmes dans un corps, cellule primordiale divisée sans être séparée. Il n'était pas rien pour autant, mi fantôme, mi spectre, aveuglée par une vérité qu'il savait obscure. Est-elle jamais autre, gouffre sarcastique, trou noir vorace sans échappatoire.

 

La lumière baissa, restaient les souvenirs d'une vie rêvée, d'une réalité tranchante, d'un éclat sur une lame de rasoir.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lee Rony - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Lire au nid
  • Lire au nid
  • : Mes (ré)créations littéraires et photographiques.
  • Contact

Bienvenue...

Bienvenue sur ce blog ! Vous y découvrirez mes goûts, et dégoûts parfois, dans un désordre qui me ressemble ; y partagerez mon état d'esprit au fil de son évolution, parfois noir, parfois seulement gris (c'est le moins pire que je puisse faire !) et si vous revenez c'est que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous convenait et désirez en explorant mon domaine faire mieux connaissance avec les facettes les moins souriantes de votre personnalité.

Rechercher

Pages